Le musée Yves Saint Laurent à Paris

Quelques jours après la mort de Pierre Bergé le 8 septembre dernier, deux musées Yves Saint Laurent ouvrent en automne : l’un à Paris qui a ouvert le 4 octobre, l’autre à Marrakech qui ouvrira le 19 octobre.
Après une tentative de visite en pleine Fashion week où il était impossible d’entrer, on est retourné hier au musée YSL parisien pour en prendre plein les yeux, et surtout, vivre un moment chargé en émotions. Si le lieu est petit et qu’il se visite rapidement (45 Minutes / 1 heure), il regroupe l’essentiel de l’œuvre d’Yves Saint Laurent et de l’empire qu’il a créé avec Pierre Bergé.
Tout commence par une vidéo de l’histoire du couturier, mettant en scène son parcours, puis l’on arrive au concret, à ses premières créations dont on constate une extrême modernité. Alors qu’elles datent des années 60, tout, dans cette salle, pouvait être porté aujourd’hui : le caban bleu marine aux boutons dorés qu’il a féminisé, assorti au pantalon beige coupe droite, la petite robe noire à la longueur parfaite et au décolleté en V, idem pour les robes du soir qui s’inscrivent dans notre époque. En face, ses dessins, ses croquis. Se retrouver face à eux ramène le mythe à la vie, et nous plonge dans cette atmosphère de la création et de la recherche. On imagine plus facilement la façon dont il travaillait pour donner vie à ses pièces.

musee-ysl-paris

yves-saint-laurent-musee

S’ensuivent ses créations exotiques inspirées de ses voyages, les couleurs, les strass, les broderies, … l’autre facette d’Yves Saint Laurent. Celle qui révolutionnera tout, quand il réinterprète les vêtements berbères tels que le caftan, et qu’il mise sur la couleur, les couleurs qu’il voit à Marrakech durant ses séjours, dans les souks et sur les plantes exotiques qui évoluent dans le jardin Majorelle. C’est d’ailleurs à Marrakech – lieu d’inspiration et d’évasion – que YSL créait toutes ses collections.

musée yves saint laurent à paris

Et puis on accède rapidement à son studio, à son bureau sur lequel il dessinait. C’est sûrement la pièce la plus émouvante du musée, où tout est disposé comme s’il venait de quitter la pièce. Une vidéo et des photos sont diffusées au mur, afin que l’on découvre son quotidien dans cet endroit qu’il occupait des journées entières, entre ses dessins qui amenaient à des créations, la réalisation, les essayages. Le tout entremêlé de moments avec Pierre Bergé, son chien, ses collègues, ses mannequins préférés. On est resté longtemps dans cette pièce tant il y a à voir, tant on est porté par la puissance et la réalité qui émanent du lieu. On entre dans les coulisses de la création d’une maison d’exception, on touche à l’histoire de la mode qui s’est associée à l’histoire sociétale, à une époque, à un art de vivre qui a changé, et ça fait quelque chose.

musee-yves-saint-laurent

studio-ysl-musee-yves-saint-laurentJPG

atelier-ysl-musee-yves-saint-laurent

dessins-yves-saint-laurent

Dans la suite du parcours, on arrive à la salle vidéo qui projète un film d’une quinzaine de minutes. Deuxième salle la plus émouvante. L’histoire est racontée par Pierre Bergé, avec son œil, son recul, presque dix ans après la mort d’Yves Saint Laurent. On retrouve les périodes phares de leur vie à travers des images d’archives et des vidéos du couturier (on constate à nouveau que Pierre Niney a eu un talent fou en reprenant à la perfection le phrasé, les mimiques et la démarche de YSL dans le film de Jalil Lespert). Puis on descend pour terminer le parcours, où l’on retrouve ses plus grands succès, notamment la robe Mondrian, et son discours, le jour où Yves Saint Laurent a dit adieu à la mode en 2002.

musée YSL à Paris

Durant toute la visite, ce qui m’a frappé est aussi l’omniprésence de la musique, la Callas, et quelques musiques rock présentes dans le film. La musique nous transporte tout au long du parcours pour entrer encore plus dans l’univers d’Yves Saint Laurent…

musée yves saint laurent paris avenue marceau

Pour visiter le musée il vous faudra un peu de courage : une heure d’attente dehors environ, mais les entrées étant filtrées en raison de la petite taille du lieu, une fois à l’intérieur, on est presque seuls et c’est un luxe.

Musée Yves Saint Laurent, 5 avenue Marceau 75016 Paris

 

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache-Cadoret –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s