Londres : un jour à « East London »

Londres est tellement immense, qu’on a beau y aller au moins une fois par an, on a toujours à découvrir. Le week-end dernier, British Airways m’a invité à tester son offre « Londres en un jour » qui consiste à partir très tôt le matin et à revenir tard le soir, le tout pour environ 60 euros aller-retour. Une belle opportunité quand on compare avec les prix de l’Eurostar.

Londres en avion avec British Airways : plus rapide et moins cher

Avant de vous détailler le cityguide de Londres en un jour, j’ai envie de vous parler de l’idée d’aller à Londres en avion car j’ai eu une petite révélation… Personnellement, je n’y avais jamais pensé, me disant que l’Eurostar était plus pratique en dépit des prix élevés. Tout de suite, quand on pense « avion », on se dit qu’on mettra plus de temps, qu’il faut arriver trop en avance, que les contrôles sont longs, et que pour une destination si proche ça ne vaut pas le coup. Londres en avion ou en Eurostar dépend d’où l’on vient, et je pense que Londres en avion arrange finalement le plus grand nombre et que l’Eurostar convient surtout aux parisiens.

Pour comparer, j’ai calculé les temps de trajet pour chacun, et on gagne une heure en prenant l’avion.

L’Eurostar : Habitant à Issy-les-Moulineaux au pied du métro Mairie d’Issy, porte à porte, on met 40 minutes pour se rendre à la Gare du Nord (ligne 12 jusqu’à Montparnasse, ligne 4 jusqu’à Gare du Nord), ensuite on est parti pour 2h15 d’Eurostar, mais il faut arriver une heure avant. Bilan : départ 8 heures, arrivée à Gare du Nord à 8h40, départ de Gare du Nord 9h40, arrivée à Londres 11h55 (10h55 heure de Londres). Au total, l’Eurostar demande 4 heures de « trajet » en partant de proche banlieue.

L’avion avec British Airways : l’avion de la compagnie étant parti de Roissy Charles-de-Gaulle quand j’y suis allée, je prendrai l’exemple avec cet aéroport (il peut aussi partir depuis Paris Orly, Lyon et Toulouse). On doit ainsi prendre un uber direction Roissy. En partant tôt le matin, on met 30 minutes en voiture (personne ne me croit, mais pour l’avoir fait plusieurs fois, c’est bien vrai…). Une fois là-bas, on a besoin d’arriver 45 minutes avant le décollage si on a que des bagages à main qu’on n’enregistre pas en soute (totalement faisable pour un week-end). Bilan : départ 8 heures, arrivée à Roissy Charles-de-Gaulle à 8h30, départ de Roissy à 9h30, arrivée à Londres à 10h40 (9h40 heure de Londres). Avec le décalage horaire on arrive à l’heure à laquelle on est parti. Au total, l’avion demande 3 heures de « trajet » en partant de proche banlieue.

cityguide londres london bonne sadresses

Voilà pourquoi j’ai eu une révélation sur la destination en avion, car, en plus de gagner une heure, Londres a en plus 4 aéroports qui permettent de choisir le lieu d’atterrissage afin de se rapprocher des quartiers que l’on souhaite explorer (Heathrow dans l’Ouest, Biggin Hill dans le Sud-Est, Gatwick tout au Sud et il y a un petit aéroport à La City dans l’Est!) On est arrivés par Heathrow qui dispose d’une navette « luxe » façon TER bien entretenu qui nous accompagne jusqu’à Paddington, station de métro très centrale, en 20 minutes.

Pour une journée ou un week-end entier, je retenterai sans hésiter l’avion, avec lequel on ne voit vraiment pas le temps passer. Par ailleurs, le trajet n’est pas épuisant, il est même confortable. Maintenant, place à notre parcours d’un jour à London.

East London : Shoreditch

L’Est de Londres m’est plus inconnu que l’Ouest, bien que j’adore Bricklane. Pour cette journée, nous sommes allés dans des endroits que je connaissais moins, notamment Shoreditch. Le quartier underground se caractérise par des halles, des petites rues et des espaces rythmés par une quantité de boutiques anglaises aux façades peintes dans des tons pastels. De quoi adoucir l’endroit, plus « rebelle » que l’Ouest.

east london bonnes adresses

On a commencé par un marathon food (avec le East London Tour) qui dévoilait les 3 spécialités phares de l’Angleterre. Ça a commencé par la visite de Saint John Bread & Wine (94-96 Commercial St, London) spécialisé dans le bacon de luxe et le ketchup fait-maison, sans parler de son pain « so frenchy » à tomber par terre. On y a goûté un sandwich au bacon incroyable… Le lieu est idéal pour les brunchs, les déjeuners et les dîners, proposant des plats divers, mais toujours de grande qualité.

cityguide londres bonnes adresses

bakery-cityguide-london

On s’est ensuite rendus à l’English Restaurant, petit pub typique et cosy, pour goûter au traditionnel pudding, fait de pain et de beurre. Très… Consistant ! Mais rassurez-vous, le lieu offre aussi des plats plus digestes !

katiaf@Wib108

cityguide-londres-pudding-anglais

Dernière adresse : Chez Poppies, pour goûter à un bon Fish&Chips (l’un de mes plats préférés). Le must : sa purée de pois-cassés maison.

londres-bonnes-adresses

Une croisière sur la Tamise

Ça m’a paru cliché comme ça, et puis c’était en fait très, très cool. Plutôt que d’opter pour le bateau mouche, plus lent et plus plan-plan, on est montés dans une sorte de grand zodiak avec la Compagnie Thames Rocket. Sur fond musical qui rendait hommage à l’Angleterre avec Elton John & co, on s’est adonnés à un petit tour sur la Tamise, permettant de découvrir l’architecture peu uniforme, mais étonnante, de Londres. Au départ, c’est calme, le temps de prendre des photos, et puis ça s’accélère peu à peu, le pilote enchaînant les petits dérapages façon James Bond (avec la musique du générique culte en même temps) et quelques courses de vitesses pour les sensations. Une vraie attraction sur l’eau à faire absolument !

cityguide londres bonnes adresses

londres-london-bridge

cityguide-londres-croisiere-tamise

Un teatime au Shangri-La London

Après l’attraction, place à la détente au Shangri-La London (31 St Thomas St). L’hôtel est abrité par un haut building, et l’on s’est rendu au Shard, au 35me étage. On retrouve les sensations qu’on ressent lorsqu’on est dans l’ascenseur d’un gratte-ciel, avec ce petit haut-le-cœur d’une seconde. Arrivé au 35ème étage, on découvre une vue magique à 360 degrés. Londres comme on ne l’a jamais vue !

cityguide londres bonnes adresses

shangrila-londres

london-hotel-shangri-la

Côté teatime, on a eu droit au teatime british habituel à base de sandwiches et de champagne, suivi de pâtisseries et de thé. La carte des thés est très vaste, des thés traditionnels aux thés detox en passant par les thés originaux. Petit plus par rapport aux autres hôtels : ils proposent deux teatimes : le traditionnel, et le teatime du Shangri-La aux influences orientales à base de nems, rolls, crevettes, proposant une note exotique. Autre gros plus : on savoure tout ça avec vue sur la ville, ressentant cette folle sensation de modernité. Moi qui ait pour habitude de me promener à Notting-Hill, Kensington, Columbia Road ou Mayfair, j’étais totalement dépaysée. C’est aussi ça la magie de Londres : des décors différents, un manque d’harmonie visuelle qui peut autant choquer que faire plaisir pour changer d’atmosphère en un rien de temps et s’évader sans aller trop loin.

Mention spéciale pour les scones, incroyablement bons et légers, pas étouffe-chrétien (pourtant, avec les scones c’est compliqué de faire autrement).

shangrila-london

cityguide-london-shangrila-hotel

Une visite au Borough Barket

Je crois y être allée petite, mais j’avais un vague souvenir de l’endroit. Le Borough Market est un petit monde à part, entre marché de quartier qui vend de bons produits (dont du fromage français) et marché street-food pour déjeuner, proposant des plats veggies comme des plats plus junkies. On peut s’y promener une petite heure tant il y a de choses à voir. Ça permet aussi de se familiariser avec l’ambiance du quartier et les habitudes des londoniens.

cityguide-londres-borough-market

borough-market-london

cityguide londres bonnes adresses

Un arrêt devant la maison de Bridget Jones

Et juste à côté du marché : la maison de Bridget Jones ! Aucune plaque ni info, mais on la reconnait, elle est même un petit lieu de pèlerinage pour les fans de la saga.

cityguide londres bonnes adresses maison bridget jones

Une visite du Shakespeare Globe Theater (« Shakespeare Globe »)

Pour finir : petite visite dans l’incroyable Théâtre du Globe, célèbre pour avoir abrité plusieurs représentations des pièces phares de William Shakespare. Au XVIIème, il a pris feu (la bourre enflammée d’un canon de théâtre utilisé pour des effets spéciaux a enflammé le toit de chaume) et il a été rénové à l’identique, presque à son emplacement d’origine, à la fin des années 90.

En sortant, vous aurez une jolie vue sur la Tamise, et je vous conseille de vous poser à l’un des bars qui bordent le fleuve pour en profiter.

cityguide londres bonnes adresses

shakespeare-globe-theater-london

cityguide london adresses londres

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache-Cadoret –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s