Lagom, la méthode suédoise pour aller à l’essentiel dans sa vie

Après le Hygge venu du Danemark, place au Lagom venu de Suède. Le principe est le même : se sentir bien. Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi, bien avec les autres. Pour comprendre la nuance entre les méthodes Hygge et Lagom (on pourrait se dire au départ que c’est pareil, qu’ils surfent sur la tendance de la joie intérieure) j’ai décidé de comparer les deux assez simplement. Et c’est là qu’on se rend compte quelles n’ont rien à voir…

HYGGE VS LAGOM : LE CONCEPT

Le Hygge, méthode bien-être danoise, repose sur le principe de se constituer une bulle de bien-être dans différents domaines. Un environnement « cocon » en somme, qu’on renforcerait en s’offrant une alimentation réconfortante, des vêtements douillets, des moments seul ou à plusieurs à la maison avec une lumière apaisante, bref, c’est une théorie « cocoon » pour se retrouver bien avec soi et les autres face au monde qui tourne un peu trop vite.
Comme nous l’explique Anne Thoumieux dans son livre, le Lagom, c’est « ni trop, ni trop peu », accepter quelque chose à sa juste valeur dans la vie de tous les jours. La méthode nous apprend à être juste satisfait de ce que l’on a pour se réjouir des plaisirs simples de la vie et se recentrer sur l’essentiel. En résumé avec le Hygge on se retrouve dans sa bulle et avec le Lagom on trouve son équilibre personnel par la pondération. Un retour aux sources, à la simplicité, faisant qu’on ne pense qu’au nécessaire. Arrêter de s’orienter vers le « trop », ne pas se laisser envahir, faire ce qu’il faut et ce qui est juste, en pensant à soi et aux autres autour de nous.

 

HUGGE VS LAGOM : TRADUCTION ?

Dans les deux cas, ces mots danois et suédois ne se traduisent pas. Pour la simple et bonne raison qu’ils sont un état d’esprit. Au fil des explications dans les livres, on comprend que Hygge = confort, réconfort, cocoon et Lagom = assez, pile ce qu’il faut.

lagm et hygge méthodes bien être

EN QUOI CONSISTE LA MÉTHODE LAGOM ?

Le Lagom conso :
Puisque l’idée de base est de se centrer sur l’essentiel, de réaliser qu’on n’a pas besoin de tant de choses, le principe est de dépenser utile et raisonnable. Apparemment les suédois procèdent déjà naturellement comme cela, sans se forcer. C’est dans les mœurs scandinaves. Pas besoin de la dernière machine à café sortie, ni d’achats tendances, le suédois se fait plaisir sans surplus et dépense intelligemment sur le long terme. La conso ne fait pas partie de leur quotidien, si on peut dire ça comme ça, la preuve avec les boutiques qui ferment relativement tôt en journée, même dans les grandes villes.
D’autre part, le suédois dépense aussi de façon responsable. La notion environnementale pèse dans la balance lorsqu’il s’agit d’acheter. Acheter peu mais bien, c’est aussi penser à la planète. C’est alors qu’on réalise que la marque suédoise H&M rejoint deux extrêmes : vêtements réalisés à partir de matières recyclables, et nouvelles collections qui sortent presque chaque semaine, poussant a acheter toujours plus.

Le Lagom déco :
Facile à deviner : Less is more. Organisation de l’espace, minimalisme, beaucoup de luminosité sont les maîtres mots pour appliquer le Lagom chez soi. Et puisqu’on revient à l’essentiel, on privilégie les matières brutes et naturelles ainsi que les plantes comme « objet déco ». Exit le plastique, les espaces encombrés de babioles, les couleurs flashy. On pense « produits issus de filières certifiées », « camaïeux de couleurs neutres », « meubles plus chers mais plus solides et durables ». Encore une fois, petit paradoxe avec le géant suédois, IKEA dont les meubles durent rarement toute une vie, bien que leurs collections hauts de gamme soient d’une grande qualité et représentent un travail raffiné, bien pensé.

Le Lagom en vacances :
Toujours dans cette optique de miser sur la simplicité, les vacances liées à la théorie du Lagom consistent à se ressourcer et à renouer avec la nature. Loin du bruit et de la pollution, on va où la nature reprend ses droits pour se sentir tout petit et réaliser que ce qu’on a, c’est déjà beaucoup. Alors pourquoi vouloir plus ?
Les vacances, c’est aussi faire des voyages d’expérience pour se surpasser, pour se connaître mieux, pour se découvrir autrement. Randonnées, excursions en chien de traîneaux, ski dans les montagnes, camping, isolation dans un chalet, exploration en mer… tout est bon pour se reconnecter avec soi et ses proches en toute simplicité.

Le Lagom food :
Dans l’idée de ne pas gaspiller et de faire simple, on mange bien, mais pas compliqué. On retrouve ainsi les plats traditionnels, on cuisine ensemble pour découvrir les spécialités de chacun, tout en évitant le gaspillage alimentaire. Ici encore, pas besoin d’en faire des tonnes, le plus simple est souvent le meilleur.

Le Lagom au travail :
Encore une fois, si l’idée est de se contenter de ce qu’on a, ceci repose sur plusieurs facteurs majeurs : développer sa vie privée à fond pour ne pas s’enrichir que de sa vie pro, et relativiser en permanence. Aussi, travailler à la suédoise consiste à ne pas se comparer aux autres, à ne pas faire preuve de supériorité, à proposer de nouvelles choses, à s’adapter et se mettre en avant sans se survendre, à s’exprimer et à s’aérer l’esprit au maximum en profitant de plusieurs « vraies » pauses. Une bouffée d’air en quelque sorte, pour réaliser que la vie pro n’est pas non plus l’essentiel de notre vie. On travaille pour vivre et non l’inverse.

Le Lagom en société :
Encore une fois : simple. On se fait discret, on reste sobre, on prend du recul. En somme, un comportement modéré qui aide à rester serein en toute situation. Pour ceux qui connaissent la Suède, vous le savez : les suédois sont ultra disciplinés. Ils font la queue pour tout, respectent beaucoup de choses, sont polis en toute circonstance, … Bref, autant de choses qui font que l’on s’énervent moins facilement au quotidien au contact des autres. La simplicité.

Le Lagom en famille :
La famille, c’est le pilier. On fait tout par rapport à elle, chez soi et en société : activités, horaires de travail, … Mais tout est facile là-bas : à partir du moment où on a un enfant on a systématiquement une place en crèche, les congés paternité ne posent aucun problème, des espaces dédiés aux enfants se trouvent partout, les poussettes sont ultra perfectionnées et pratique, … de quoi être facilement plus zen avec ses enfants !

Pour comparer la méthode Lagom a la méthode Hygge, découvrez mon article dédié à l’art de vivre danois : Hygge, mieux vivre à la méthode danoise.

méthode bien être suédoise le lagom

Le livre d’Anne Thoumieux est un petit bijou « bien être » entre explications, illustrations qui nous portent, analyse et interview d’experts pour y voir plus claire, toujours très simplement. Le gros plus de ce livre réside dans l’intro et dans le test « Êtes-vous Lagom ? » qui vous permet d’y voir clair assez rapidement. Un bon démarrage pour explorer le livre avec curiosité.

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache-Cadoret –

Publicités

Une réflexion sur “Lagom, la méthode suédoise pour aller à l’essentiel dans sa vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s