Fuerteventura, l’île sauvage des Canaries

Il y a encore trois mois, on ne pensait pas aux Canaries pour notre lune de miel. On avait juste envie d’évasion, mais on ne savait pas où. Et l’organisation du mariage nous a presque fait oublier l’organisation du voyage de noce…
Et puis un jour, ma mère m’a parlé des Açores. On a regardé, on a flashé, sauf que ça ressemblait sacrément à des paysages d’Irlande et d’Écosse. Tout ce qu’on aime, mais pas pour l’été, où l’on voulait ressentir l’exotisme. On a alors cherché les îles européennes. Des proches nous avaient aussi parlé de Madère, on a prospecté, pour tomber par hasard sur Les Canaries. Étrangement, cette destination ne m’avait jamais attirée avant, je n’y avais même jamais pensé. Alors on a creusé. Les Canaries, c’est juste 4 heures de vol pour se sentir loin de tout. Les billets sont peu chers, on a le choix entre 5 îles, et sur place c’est économique parce que le tourisme se résume à un voyage contemplatif entre plages, montagnes, désert. Le tout dans une atmosphère incroyablement sereine pour recharger les batteries comme il se doit. Venait ensuite le choix de l’île. On a rapidement jeté notre dévolu sur Fuerteventura pour plusieurs raisons…

Fuerteventura, île Canaries cityguide bonnes adresses

CANARIES : POURQUOI CHOISIR L’ÎLE DE FUERTEVENTURA

Les plus prisées sont Gran Canaria, Lanzarote, Tenerife et Fuerteventura. La dernière est la plus préservée encore (alors qu’elle est la plus proche du continent avec Lanzarote). Elle est sauvage, dépourvue de toute « invasion architecturale », dispose de plusieurs stations balnéaires agréables et donne cette sensation d’être loin de tout. Les paysages changent du Nord au Sud et d’Est en Ouest pour toujours s’émerveiller un peu plus. Il est dit que les autres îles sont plus bétonnées et que Fuerteventura à cette aura unique en son genre. En effet, sur l’île il y a des endroits où l’on est au milieu de rien, sans population ni routes ni bâtiments. Pour se rendre d’un point à un autre, systématiquement, on traverse une zone de désert ou des routes de montagnes qui bordent l’océan sans jamais voir un village au loin.

routes-fuerteventura

Très citadine, j’ai toujours préféré les grandes villes et l’agitation, et je crois que ce voyage était mon premier voyage où je me suis en quelque sorte connectée avec la nature. On a souvent eu cette sensation d’être des Robinson Crusoé où l’on découvrait la puissance de la nature, la force du vent, l’aspect apaisant de l’océan qui parfois s’agitait comme une furie sur les plages de surf. On a découvert le paysage changer au fil du temps et de la météo, du ciel couvert et orageux au ciel bleu intense en passant par ces éclaircies soudaines, des dunes qui changeaient de forme en fonction du vent, … Et tous ces sables différents selon la localisation. Île volcanique, à certains endroits, Fuerteventura dévoile des plages de sable noir, offrant des décors impressionnants. D’autres plages ont ce sable blanc si pur composé de poudre de coquillages, puis ce sable plus robuste et râpeux et ce sable jaune ultra doux. Autant de sensations que de fusions avec la nature qui permettent une réelle déconnexion. À savoir qu’à Fuerteventura, il y a tellement de plages (et elles sont généralement grandes), que vous ne vous trouverez jamais collé à quelqu’un. Et ça, c’est magique.

Si la majeure partie des activités réside dans l’observation et la sensation, Fuerteventura regroupe quelques trésors à découvrir dans chacun de ses coins.

 

FUERTEVENTURA, AU NORD

La station balnéaire Corralejo
Située dans le Nord-Ouest, Corralejo est une station balnéaire bien connue, parce que populaire et très agréable à vivre. Comme toute station balnéaire, elle se compose d’une quantité de rues commerçantes qui mènent à la plage. Cette plage comporte d’ailleurs plusieurs restos sur le sable ou très proches pour déjeuner presque les pieds dans l’eau. Mais mon adresse préférée est installé dans une petite rue : Meson Las Tajas (2 calle Aristides Hernandez Moran). C’est copieux pour tenir toute la journée, mais vraiment délicieux, entre viandes grillées et poissons grillés, le tout accompagné de la spécialité de l’île : les pommes de terre à la sauce piquante. Le lieu est discret et pas ultra déco, mais il fait parfaitement l’affaire pour nous régaler à deux pas de la plage. Il est en plus bien moins cher que les restos de plage !

 

Si la civilisation vous manque, c’est à Corralejo qu’il faut s’installer car c’est là-bas qu’on a vu le plus de monde et le plus de magasins (notamment ZARA). En raison, le fait qu’on se trouve vraiment dans une ville qui vise à s’agrandir rapidement à la vue des travaux à l’entrée. Petit hic : la plage est petite et donc rapidement remplie. Elle reste agréable et familial, avec quelques activités telles que la planche à voile et le pédalo. Pour s’isoler et découvrir une nature plus développée et sauvage, il faut aller à Lobos.

L’île de Lobos
Elle est une toute petite île située au nord de Fuerteventura côté Ouest, comme un prolongement de Corralejo. On y accède très rapidement en bateau (et en 15 minutes environ). Là-bas, tout le monde y trouve son compte, des randonneurs qui seront ravis de faire le tour de l’île pour découvrir les paysages incroyables, aux adeptes de la farniente qui profiteront des plages plus vides que celles de Corralejo. Mais attention : là-bas il n’y a RIEN ! Donc déjeunez avant d’y aller !

Les dunes de Corralejo
À l’entrée de la station balnéaire, vous découvrez les dunes de Corralejo qui donnent sur la mer, les montagnes et les volcans. Une bulle de bonheur avec du sable ultra fin et la joie de gravir les dunes plus ou moins grosses. Vous en prendrez plein les yeux et réaliserez des photos mémorables. La plage située juste à côté est une plage de surfeurs, petite, mais assez hypnotique tant elle est bondée. Les surfeurs passionnées nous fascinent et l’on se surprend rapidement à les observer défier les vagues pendant des heures.

dunes-de-corralejo-fuerteventura-ile-canaries

fuerteventura-ile-canaries-dunes-corralejo

El Cotillo
Le lieu se situe à l’opposé de Corralejo, sur la côte Est. Ancien port de pêche, El Cotillo a beaucoup de charme et se veut plus authentique et donc plus charmant. Ici, les plages sont plus sauvages et préservées, et aussi très petites. Très mignon, El Cotillo est plus propice aux balades, à la flânerie pour découvrir l’architecture des Canaries et le charme d’un ancien port.

 

FUERTEVENTURA, LE CENTRE

Au centre, il y a peu de jolies plages (même sur les côtes) et plus de petits villages à découvrir. Ces villages sont souvent perchés en haut des montagnes et il ne faut pas avoir peur du vide !

betancuria-village-fuerteventura-canaries

Betancuría
Ce village, c’est mon coup de cœur de l’île. On dit que c’est le plus beau, d’ailleurs. Pour y accéder, on traverse le désert, puis les montagnes et ça n’arrête pas de grimper. Très touristique, le village comprend plusieurs restaurants et beaucoup de touristes, mais n’est pas désagréable ou bondé pour autant. Ici on aspire à une atmosphère reposante et surtout très calme. Pas étonnant, on est au cœur des montagnes. À Betancuría vous pourrez les admirer sous tous les angles, de près et de loin, visiter sa mignonne église, observer l’immense variété de cactus dans les petites ruelles, et goûter aux spécialités culinaires. Pour cela, je vous conseille la Casa de Queso (Calle Roberto Roldan) pour découvrir (entre autres) le fromage de chèvre local.

fuerteventura-ile-canaries-village-betancuria

fuerteventura-ile-canaries-betancuria

El Mirrador Morro Velosa
Quand vous croirez être arrivé au village de Betancuría, vous serez en fait au Mirrador Morro Velosa, à 5 minutes en voiture de Betancuría. Il est sur le chemin, vous ne pouvez pas le rater, et c’est la pause après la longue montée dans les montagnes. L’endroit permet d’admirer la vue à couper le souffle. Un conseil, rien que pour ça, allez y un jour où il n’y a pas de nuages, même s’il y a toujours un peu de nuages en montagne.

betancuria-mirador-montagnes-fuerteventura-ile-canaries

La plage Caleta de Fuste à Antigua
C’est la plus mignonne dans la zone centrale. Toute en longueur, elle a un sable ultra fin et se trouve être vraiment agréable. Elle donne sur l’horizon pour se sentir loin de tout. Située dans un lieu où les grands hôtels façon club med sont installés, c’est un peu la plage des clients des hôtels alentours. Calme, reposante, elle dispose d’un petit café restaurant sur pilotis où profiter d’un verre ou d’un dîner romantique. Si vous n’êtes pas dans le coin, n’y allez pas. Allez y juste si vous êtes à côté, car elle n’est pas entourée de paysages à couper le souffle.

Las Salinas Del Carmen
Non loin de cette plage, on découvre les salines. Un lieu impressionnant et poétique. Idéal pour une petite balade, mais courte balade car on a vite fait le tour. Les salines sont rattachées à un petit village de pêcheur un peu laissé à l’abandon. Là-bas, on y voit quelques marmottes du désert. Je ne savais même pas que cette espèce existait. On en a aussi vu dans les montagnes en allant à Betancuría, on avait cru à un écureuil mais on trouvait ça étrange dans la région. En cherchant dans le guide, on a découvert que ces écureuils étaient des marmottes du désert, très sociables et gourmandes, comme les écureuils de Central Parc ou Hyde Park, en résumé. On nous a raconté que ces petites bêtes venaient d’Afrique et qu’un homme en a apporté quelques unes à Fuerteventura. Depuis, elles se sont repeuplées et ont investi toute l’île, excepté les stations balnéaires. On les voit surtout dans les endroits sauvages et reculés.

les-salines-canaries-fuerteventura.png

 

FUERTEVENTURA, AU SUD

Le sud, c’est mon coup de cœur de l’île. Ici se situe la station balnéaire Costa Calma, et surtout : la plage la plus incroyable que j’ai jamais vue, la plus belle de l’île : Sotavento.

La plage de Sotavento
À Fuerteventura, les grosses zones touristiques n’existent pas, et encore moins à Sotavento. Située dans la station balnéaire Costa Calma, on y accède en longeant l’immense plage. Et plus on s’éloigne des bâtiments, plus on découvre un havre de paix jamais vu. Pour notre part, on a traversé toutes les zones remplies par les touristes pour arriver à une plage à la zenitude immense et prenante, une plage de surfeurs avec une grande école de surf et un restaurant – cabane. Le tout agrémenté de lits, de transats, avec d’un côté une vue imprenable sur la mer, et de l’autre, une vue sur les montagnes aux couleurs du sables. On était réellement entre terre et mer d’une manière envoûtante. Côté mer, on observe les sportifs qui s’essaient au windsurf et au kitesurf. Un vrai paysage hors du temps, un lieu où l’on se sentait tout au bout du bout du monde ! Le gros plus : aucun touriste, que des locaux. Un bonheur.

fuerteventura-ile-canaries

fuerteventura-canaries

fuerteventura-ile-canaries-sotavento

La péninsule de Jandía
Elle se trouve juste après Sotavento. La péninsule offre un panorama incroyable, et encore une fois le temps s’arrête : la nature prend le dessus et nous fait réaliser que nous ne sommes que des petits êtres. Le lieu est magnifique et nous enveloppe dans une bulle pour avoir cette sensation de bien-être sans fin.

playa-sotavento-ile-canaries-fuerteventura-sud

La plage de Cofete
Nous n’y sommes pas allés car je crois qu’il faut être un vrai aventurier pour ça et nous en sommes très loin ! Dans les guides, on a lu qu’elle était difficilement accessible en voiture, et que le vent était si fort là-bas que les petits gabarits pouvaient mal le vivre (et je suis un petit gabarit). On a aussi lu que la mer de ce côté était très dangereuse. C’est certainement magnifique à la vue des photos sur lesquelles je suis tombées, mais nous n’avons pas testé.

La plage de sable noir à Gran Tarajal
Petite station balnéaire peu touristique, Gran Tarajal tient sa particularité d’être au plus près des montagnes et des volcans. Résultat, une plage de sable noir impressionnante et une mer agitée, mais pas trop. Vous aurez le plaisir de vous retrouver seul avec les habitants du coin.

fuerteventura-ile-canaries-grand-tarajal-station-balneaire-plage-sable-noir

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s