La lecture et ses bienfaits

Cela fait presque un mois que je n’ai rien posté ici. Le rythme de nos vies est de plus en plus effréné et je réalise à quel point tenir un blog régulièrement demande un temps particulier. Temps que je n’arrive pas à caser dans mes immenses journées, pas même le matin quand j’ai mon moment à moi. D’autant que la préparation du mariage demande un investissement monstre et qu’elle est, qui plus est, semée de surprises et d’embûches. J’ai alors cherché des moyens de me détendre. Ou plutôt de revoir ma notion du temps en commençant par profiter de chaque minute. Et j’en ai trouvé deux.

Le premier, c’est le yoga. Découvert il y a 2, 3 ans lors d’un atelier avec Nike, j’étais peu fan de l’activité. Récemment, lors de mon EVJF, au courant de la journee j’ai eu droit à un cours de yoga et j’avoue avoir été conquise. Se recentrer sur soi, ressentir son corps et toutes ses capacités, s’évader rien qu’en fermant les yeux et en se concentrant sur sa respiration… Je suis maintenant à la recherche de cours de yoga pour l’an prochain, pour continuer dans cette quête spirituelle qui m’apaise et mes proches savent ô combien j’ai parfois besoin d’apaisement intérieur pour affronter les tempêtes ou épauler certains.

Le deuxième, c’est la lecture. Avec mes études littéraires, on pourrait me croire accro au livres depuis toujours, et bien non. L’addiction aux livres est arrivée très tardivement chez moi, et de manière particulière. J’ai toujours aimé les mots et les lettres, mais je je suis pas sure d’avoir été stimulée de la meilleure manière qu’il soit durant ma scolarité, bien qu’à la maison, les livres se comptaient à la pelle. Et de tous genres, des romans aux polars en passant par les classiques et les livres politiques.

 

La lecture, le temps de la révélation

Pour moi, l’amour de la lecture est né en trois temps. Si au départ la lecture ne semblait être qu’une obligation, à cause des devoirs d’école et des fiches de lecture, mon premier coup de coeur – jamais lâché depuis – a été « Mort sur le Nil » d’Agatha Christie à l’école primaire. La découverte du plaisir de la lecture transformé en loisir. La découverte aussi de deux univers : le roman policier qui reste mon préféré, et l’univers britannique auquel je suis toujours attachée. Sans doute pour cette raison, Agatha Christie reste mon auteure favorite.
Ensuite, il a fallu attendre le lycée pour redécouvrir les mots avec plaisir, notamment avec la préparation du Bac, avec George Perec au programme. Un vrai coup de coeur du à la façon de repenser les mots et la littérature. Puis plus rien. Peut-être juste quelques livres de Marc Lévy ou Guillaume Musso, mais mes livres de chevets étaient surtout ceux en lien avec mes études. Pas de « vrai plaisir ». C’est bien tard qu’est arrivé la troisième révélation, la dernière, qui m’a redonné goût à la lecture pour de bon. C’était si incroyable, que je m’en souviens comme si c’était hier. Ca devait être il y a 4 ans, il faisait beau, je me suis posée sur mon balcon pour y rester 3 heures durant, à dévorer un livre, ce livre : « Les gens heureux lisent et boivent du café ». J’ai réalisé que j’étais capable de lire d’une traite, d’être emportée par une histoire, de la vivre grâce à des mots. L’occasion de réaliser qu’on peut tous être accro à la lecture, il suffit de tomber sur les bons romans, ceux qui nous entrainent et nous portent. Ceux qui nous parlent.

 

La lecture, la passion, l’évasion, la pause

Depuis, j’ai enchaîné des dizaines de bouquins et la lecture fait partie de ma vie, comme une échappatoire. A l’inverse de beaucoup qui lisent sur la plage en vacances, je dévore surtout les livres en hiver au fond de mon lit ou à la campagne au coin du feu quand j’active le mode cocooning. La lecture est devenue une vraie source de bien-être dont je ne saurais me passer.
J’ai affiné mes coups de coeur, mes envies, mes lubies. Je reste fidèle aux polars et aux livres british, qui se déroulent dans les pays du Royaume-Uni ou écrits par des auteurs britanniques, et lorsque les livres sont à la fois british et policiers, je fonds. Je reste aussi fidèle aux livres sur la politiques, comme pour me rattacher au monde autrement.

Au fil du temps, j’ai réalisé combien la lecture était une activité clé de notre époque. Celle qui nous oblige à lâcher le téléphone portable et à se retrouver dans le calme. Celle qui oblige à arrêter le temps pour plonger dans une histoire, celle qui nous apprend encore des choses. Parce qu’à travers la lecture on se cultive, on voyage dans de vrais endroits. Lorsqu’on les connait déjà, il y a ce jeu de reconnaître les rues, lorsqu’on ne les connait pas encore, on veut s’y rendre pour marcher sur les pas des protagonistes. La lecture c’est la culture, l’enrichissement personnel, le recueillement. On est seul face à ces pages, seul face à une histoire qui, même si elle a ce déroulé et cette fin, peut susciter notre imagination, faire appel à une autre interprétation en fonction de notre sensibilité et de notre vécu. Parce qu’on rattache aussi les histoires lues à notre vécu. Se projeter à travers un personnage, ou rêver de l’être, se dire « je comprends, j’étais comme ça avant », c’est magique. Enfin, la lecture appelle aussi à la réflexion, à l’analyse. Face à un personnage étonnant, gentil ou malveillant, on se questionne, et on peut aussi mieux comprendre certaines situations de la vie réelle. Je me suis toujours demandé si finalement, tous les romans n’étaient pas les fruits d’imaginations débordantes, mais juste des retranscriptions de réalités.

La lecture ne doit jamais se perdre et mon plus grand rêve à ce propos, c’est la transmission, en espérant que mes enfants n’auront pas à attendre aussi longtemps que moi avant d’être nourris par un livre. Mon deuxième rêve à ce sujet, c’est disposer d’une immense bibliothèque murale pour caser tous mes livres…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s