La reprise du running après 6 mois off : mes conseils

Avec l’arrivée des beaux jours – et cette vie infernale où l’on a du mal à manger équilibré chaque jour – la reprise de la course était presque évidente. Et cette reprise m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses..

Il y a environ 4 ans, j’ai découvert les joies du run, pour ne plus jamais m’arrêter jusqu’à en faire mon sport de prédilection. Vrai « outil » d’évasion, il m’était indispensable. Et puis après cet été, je m’en suis éloignée, ne courant qu’une fois par mois, par manque de temps. Cette année est plus qu’intense pour nous : beaucoup de travail, beaucoup de soirées (encore plus qu’avant), et la préparation du mariage. Autant d’événements qui font que les week-end deviennent courts, trop courts, et qu’ils sont dédiés au repos quand on est chez nous tellement on bouge tout le temps. Pour garder une activité sportive, je me suis inscrite à la piscine. Une alternative qui me détend et qui me fait du bien les soirs en semaine, mais l’appel du run a fini par être trop fort.
Je m’y suis remise la semaine dernière, et j’étais assez fière (ça fait du bien de se féliciter de temps en temps !) : pas une difficulté, pas de moment de fatigue, et un vrai bonheur. Ça m’a rassuré : on peut stopper le running 6 mois, si l’on est bien entraîné, la reprise « va toute seule ». Je l’explique peut-être par le fait que je n’ai jamais abandonné le cardio avec la piscine… En cas contraire j’aurais peut-être souffert.

Mais pour reprendre le run au mieux, voici mes conseils :

1/ Commencer en douceur
Si vous avez abandonné tout sport durant 6 mois ou plus, pas question de faire 10 km d’un coup, même si c’est ce que vous faisiez avant. Commencez par 5 ou 6, puis 7 ou 8, puis 10. En un mois vous retrouverez le rythme. Si vous avez adopté une autre activité entre temps, faites-vous confiance : si vous n’éprouvez aucune souffrance durant la course, faites comme avant.

2/ Bien s’étirer
L’essentiel, je dirais. Surtout pour éviter les grosses courbatures le lendemain. Après une longue pause elles seront quand même présentes, mais peuvent être minimisées si vous vous étirez à fond. Prenez au moins 30 Minutes pour le faire bien. Surtout les premières séances.

3/ Bien s’hydrater
Ca va avec les étirements : prendre soin de son corps après l’avoir un peu « violenté » oblige certaines règles, donc celle-ci. Ça réduit aussi les courbatures, entre autres.

4/ Penser aux pansements
Si vos baskets sont restées rangées 6 mois ou plus au fond du placard, possible qu’elles vous fassent mal comme si vous ne les aviez jamais portées. 2 précautions : chaussettes épaisses et en dessous on ne lésine pas sur les pansements aux talons.

5/ Se motiver avec quelque chose de « feel good »
Musique qui vous met de bonne humeur, tenue de sport préférée, coiffure adaptée… faites-vous plaisir pour vous mettre dans les meilleures conditions possibles avant de commencer le running. Après une longue période d’arrêt, l’appréhension est là, alors on se motive et on ne se met pas la pression. Mon truc à moi ? Je me suis mise aux podcasts (ça fera l’objet d’un article tellement j’en suis accro). Je cours donc en abandonnant la musique pour des conversations sur la vie, la société, et j’oublie les kilomètres parcourus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s