Il y a ceux qui ont vu ‘La La Land’, et puis les autres

Avec tout ce tapage autour de « La La Land » je n’avais pas forcément envie d’aller voir le film au cinéma, bien que je sois une fan incontestée de Ryan Gosling depuis « Drive ». Et puis les échos de mon entourage, l’idée qu’ils comptent une quantité de nominations aux Golden Globes, aux BAFTA, aux Oscars, … « La La Land » est un film qui se voit au cinéma. C’est ainsi que j’y suis allée, une bonne semaine après la sortie. Et j’ai compris. J’ai compris les étoiles dans les yeux de ce qui l’avaient vu lorsqu’ils en parlaient, l’engouement général – hommes et femmes confondus – et surtout, l’addiction aux musiques du film.

Parce que si « La La Land » n’a pas inventé l’histoire du siècle (c’est une histoire d’amour entre deux personnes, quoi que la fin est étonnante), la comédie musicale tient sa magie du fait  que l’esprit « La La Land » se prolonge au-delà du film. L’histoire n’est pas originale, et ce qui fait la beauté de la comédie musicale, ce sont les acteurs brillants, l’atmosphère, le style rétro, la féérie du milieu du spectacle qui invite au rêve, la réalisation et ces plans parfaitement pensés, et aussi et surtout : la musique. Chaque morceau est un petit bijou. Durant le film, ils nous possèdent, ils nous prennent, nous émeuvent, nous emportent dans l’ambiance du film, donnant parfois envie de danser et chanter.

Puis l’on croit qu’une fois le film terminé, on reviendra à une activité normale, et c’est là que se trouve toute l’intensité du film. Il y a l’après « La La Land ». Son univers reste en nous. En revenant à la maison, on s’est mis à danser sur les morceaux, on avait la sensation d’être entré dans le film avec cette magie qui ne nous quitte plus, ou du moins pas encore une semaine après. Les chansons restent en tête et s’écoutent en boucle. Elles reviennent en nous, même hors contexte. C’est donc ça, la force de « La La Land ». La comédie musicale entre dans nos vies pour y jeter un soupçon de gaieté et de légèreté. Chaque musique a sa particularité, son moment, entre la plus tonique et la plus douce, celle qui évoque la fin du film et celle qui raconte la rencontre entre Sebastien incarné par Ryan Gosling et Mia jouée par Emma Stone. Et c’est si beau, que je ne suis pas certaine de vouloir le revoir un jour, pour conserver cette magie qui me suit depuis.

 

Les écouteurs dans les oreilles, quand je marche dans la rue, je suis emportée par la fougue de « La La Land ». Seuls ceux qui l’ont vu comprendront. Voila pourquoi désormais, il y a ceux qui ont vu ‘La La Land’, et puis les autres.

 

 

 

L’histoire >> Au coeur de Los Angeles, une actrice (Emma Stone) enchaîne les auditions, sans succès. Elle va faire la connaissance de Sebastien (Ryan Gosling), pianiste passionné de jazz qui rêve d’ouvrir son club dédié à cette musique et qui galère tout autant. Tous deux tenteront de percer, quand seul l’un des deux réussira et leurs destins se verront secoués.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s