Crabe Royal : le resto – take away autour du crabe

Ça fait longtemps que je ne m’étais pas sentie si bien dans un restaurant. Crabe Royal, c’est la convivialité associée à l’excellence. C’est cet endroit dédié à un aliment : le crabe. Et qui le détourne et le décline sous toutes ses formes. L’idée est née dans la tête du propriétaire de La Maison de la Truffe et de Caviar Kaspia, qui a fait de ses restaurants un espace consacré à un produit. Dans cette optique de créer un troisième et nouveau restaurant « mono produit », le crabe a été comme une évidence.

crabe-royal-adresse-resto-paris

La mise en avant d’un seul produit

Chez Crabe Royal, tout tourne autour de ce crabe et c’est la première fois qu’une adresse lui est consacré à Paris. Il met a l’honneur le crabe  pêché en Alaska pouvant aller jusqu’à 2 mètres d’envergure, permettant ainsi de proposer beaucoup à manger, contrairement aux petits crabes que l’on pêche chez nous. Si j’ai l’habitude du crabe en Bretagne, j’ai goûté à un « vrai » crabe grâce à ses pattes très garnies et c’était une réelle expérience culinaire.

img_3555

 

Crabe Royal en « take away » ou pour un long dîner

La force de Crabe Royal, c’est de tout miser sur le bon esprit, la convivialité, le plaisir de goûter à des saveurs qu’on a peu l’habitude de poser sur ses papilles.

Crabe Royalimg_3554

Chez Crabe Royal, on vient pour plusieurs choses : un dîner en amoureux, un dîner entre copains, un déjeuner sur le pouce au bar ou un déjeuner entre collègues ou amies. L’ambiance chaleureuse repose sur les lumières tamisées, les couleurs chics et enveloppantes, et le choix d’un mobilier aussi confortable qu’élégant avec, au choix, une place au bar, une petite table ou une plus grande tablée dans le fond. Crabe Royal réussit à associer le chic (mais surtout pas guindé) et le plaisir de se retrouver devant une bonne assiette.

 

Mi restaurant – mi épicerie fine

Si Crabe Royal se dédie au crabe, on découvre aussi des saveurs insolites, avec le crabe revisité (en tarama ou en ceviche, par exemple) ou avec d’autres ingrédients étonnants, comme le tarama au wasabi, que j’ai goûté avec réticence car je ne suis pas fan de sa force et de son piquant. J’en suis finalement devenue accro car on ne sent pas son goût habituel, ce dernier est bien dosé. Parmi les nouveautés originales, on a aussi ce plat phare qui propose trois pattes de crabe cuisinées de trois manières différentes, à manger de droite à gauche en commençant par la naturelle, la caramélisée, puis la gratinée.

Crabe Royal

Autant d’originalité qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Le gros plus, c’est aussi son espace épicerie fine qui permet d’acheter quelques produits découverts lors du dîner ou quelques produits cultes (tarama, sardines, et bien d’autres). On peut aussi y passer rapidement après le travail dans l’idée d’organiser un apéro chic chez soi… Sachant que les prix de l’épicerie sont tous très raisonnables.

Crabe Royal

 

 

Crabe Royal, 19 place de la Madeleine 75008 Paris

 

 

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s