Divellec : le resto marin contemporain

Divellec, c’est cette institution située sur les bords de l’esplanade des Invalides dans le 7ème arrondissement.

Très longtemps en travaux, Divellec a ouvert en octobre dernier, avec une nouvelle devanture (plus moderne), une nouvelle déco (réalisée par le Studio KO), et un nouveau chef, Mathieu Pacaud qui possède déjà le restaurant l’Ambroisie et Hexagone.

restaurant_divellec

Avant, Divellec s’appelait « Le Divellec », fondé par un chef breton en 1983, Jacques Le Divellec. La devanture était peinte en bleu de la mer, tout y était pour s’évader à travers un lieu et une assiette bien pensée. Le nouveau Divellec a conservé ces codes du passé, rendant toujours hommage à la mer et à l’univers breton sans oublier une petite note rétro visible dans le choix des éléments déco. Un restaurant qui, forcément, m’a conquise, avant même de l’avoir testé.

Au Divellec, les nuances de bleu se mêlent, du bleu canard résolument chic qui fait la façade au bleu de mer valorisé par des motifs de vagues sur les banquettes en passant par un bleu indigo dynamisant et un vert d’eau apaisant qui prend vie avec le velours des assises aménagées tel des petits canapés de salon cosy.

divellec_invalies_paris_7

divellec_restaurant_paris_7

le_divellec_bar

Après être passés grand nombre de fois devant un restaurant en travaux, on a eu, au début de l’automne, la bonne surprise de le voir (enfin) ouvert. Avec Guilhem, il n’en fallait pas plus pour attiser notre curiosité. De l’extérieur, on découvrait un univers chic et moderne comme on aime. On est entré, juste pour voir.
Le Chef Mathieu Pacaud nous a chaleureusement accueilli et nous a fait faire le tour du propriétaire. Voir un jeune chef à la tête d’une institution, tout de suite ça casse les codes, ça enlève ce côté guindé qu’on aurait pu y trouver.

 

Quelques jours plus tard, j’ai eu la chance d’aller le tester. Si je ne m’attendais pas à être déçue – le chef, l’esprit du lieu, la déco, le cadre, … cela me semblait impossible d’avoir une mauvaise surprise – je ne m’attendais pas à avoir un tel coup de cœur. Si la dernière fois nous avions découvert les lieux à la nuit tombée, cette fois je découvrais Divellec le jour, à la vraie lumière naturelle, constatant ainsi qu’il y avait plusieurs ambiances, celle du soir, avec les lumières tamisées, et celle du jour, plus tonique et éveillée.

Au-delà de ces deux ambiances, j’ai aussi découvert, dans le restaurant tout en longueur, trois espaces différents : à gauche un esprit convivial, un peu à l’écart, au milieu un esprit plus bistro chic non loin du bar, et au bout à droite, deux salles privatives pour déjeuner et dîner en toute intimité, lors de repas d’affaire ou de repas en famille. Mais tous se rejoignent sur un point : la convivialité renforcée par des matières chaudes (velours), des formes circulaires (banquettes arrondies) et des tonalités reposantes qui mettent à l’aise.

table_divellec

Côté cuisine, les plats rendent aussi hommage à la mer dans un esprit de convivialité. Pratiquement tout est à base de poissons et de crustacés, travaillés avec raffinement pour apporter une note moderne aux fruits de mer. Pour tester beaucoup de restaurant, j’ai pu constater que le Divellec est un des rares à proposer une cuisine élégante et délicate, aussi gourmande que légère.

divellec_raviolles_homard

divellec_restaurant_paris

divellec_menu

Rien ne nous reste sur l’estomac, on ne se sent pas repus, on se sent simplement bien. On sort léger pour continuer le cours de la journée ou de la soirée et personnellement, c’est ce dont j’attends d’un bon restaurant.

Ce que j’ai aussi beaucoup aimé au Divellec, c’est ce mélange des saveurs inattendu qui peut surprendre avant de goûter, notamment ses desserts, bien imaginés pour finir le repas en beauté sur une note acidulée et surtout aérienne.

 

Énergique comme la mer, convivial comme les vacances qu’on peut passer en Bretagne, Divellec est incontestablement un lieu de vie qui fait entrer l’air marin à Paris, adapté à toute circonstance, des repas de business à des événements familiaux en passant par un début de soirée à deux sur la terrasse ou un brunch entre amis. Car oui, Divellec, fait aussi des brunch le week-end…

divellec_paris

 

 

 

Divellec, 18 rue Fabert 75007 paris – www.divellec-paris.fr

 

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s