Dans le showroom de Laure de Sagazan

Début novembre, j’ai consacré une journée entière aux essayages pour décider définitivement de ce que sera ma robe. Et figurez-vous qu’enchaîner plusieurs rendez-vous est un bon plan : ça permet d’avoir la mémoire fraîche et de mieux choisir !

Ça a été d’ailleurs mon cas puisque ça y est, j’ai trouvé ma robe de mariée. La journée a commencé avec un rendez-vous au showroom de Laure de Sagazan (prévu depuis 2 mois : preuve qu’il faut s’y prendre en avance). Si avant j’avais fait peu de showroom : Lorafolk et Elise Hameau, j’avoue avoir été très agréablement surprise de l’accueil, du lieu, de l’attention qui nous est portée et surtout du professionnalisme de l’équipe.

Si ailleurs aussi, elles sont pro, chez Laure de Sagazan on sent bien la grosse machine bien définie, bien rodée, et surtout très précise pour donner pleinement confiance.

showroom Lauren de Sagazan essayages robe de mariée

Ce qui ressort vraiment chez Laure de Sagazan, c’est l’extrême délicatesse et la discrétion. Très agréable, Chloé – l’habilleuse qui s’est occupée de moi – a commencé notre rendez-vous avec quelques questions : ai-je déjà fait des essayages, quels modèles de Laure de Sagazan avais-je essayé au Printemps Mariage, ai-je eu des coups de coeur sur ces modèles déjà essayés, … De quoi établir un contact rapide, mais essentiel, juste pour mieux se connaître avant de passer par la case essayage (dans un moment privilégié comme celui-ci, je juge les echanges avec l’habilleuse important).

 

Chloé a dressé la liste des modèles que je souhaitais enfiler et me les a apportés un à un. J’ai apprécié la douceur dont elle a fait preuve, qui colle parfaitement à l’image de la marque que le lieu ne fait que renforcer. À aucun moment Chloé n’a donné son avis, elle s’est juste permise de me faire observer les points communs entre toutes les robes que j’avais choisies pour m’aider à cibler, voire à constater simplement qu’au final, j’avais défini un style précis et qu’avec 3 critères auxquels je tenais je pouvais commencer à éliminer les robes qui ne les remplissaient pas.
Une technique assez astucieuse qui porte ses fruits. Autre technique appréciable : je lui avais fait part d’un gros coup de coeur quant à une robe essayée au Printemps Mariage. Chloé a veillé à me la faire passer en dernier après toutes les autres. Ainsi, soit j’aurais eu une favorite qui me l’aurait faite oublier, soit je n’aurais rien trouvé et le dernier essayage de la robe coup de coeur aurait pu m’éclairer pour savoir si elle était vraiment la bonne.

img_1586

En grande fan de Laure de Sagazan, j’ai demandé à essayer 9 robes en tout. Un gros chiffre quand je compare à ce que j’ai essayé ailleurs (3 en moyenne). Au 6ème essayage : coup de cœur, je m’y suis vue, j’ai trouvé ma robe. Chloé ne m’a pas influencée, elle a continué à me faire essayer les autres robes, bien consciente que j’avais déjà fait mon choix. Lorsque j’ai enfilé la robe coup de cœur du Printemps, j’ai eu la certitude que ce n’était finalement pas elle, mais bien celle essayée précédemment.
Chloé a compris que j’avais fait un choix définitif, elle s’est permise de me complimenter et de me dire qu’elle m’allait parfaitement. Une phrase qu’on aime entendre dans ce genre de situation et que j’ai trouvé important qu’elle ne la prononce qu’une fois, pour celle que j’avais choisi.

Laure de Sagazan Showroom

Je ne sais pas si les habilleuses de Laure de Sagazan ont un coaching spécial en intégrant l’équipe, mais j’ai constaté une parfaite cohérence entre tout ce qui entoure la marque, de la poésie des photos postées sur les réseaux sociaux  au style des robes en passant par cet univers vintage élégant et la délicatesse des employés. Si tout cela est peut-être subjectif en fonction de la personne qui nous reçoit et de notre humeur, selon moi, il y a quand même Laure de Sagazan, et toutes les autres.

 

 

Ce qu’il faut savoir quand on essaie sa robe chez Laure de Sagazan > 

– il faut porter des sous-vêtements couleur chair 

– vous avez droit à 2 personnes maximum pour vous accompagner 

les robes qu’on essaie sont en taille 38

– entre le moment où vous téléphonez et la date du Rdv, pour avez au moins 2 ou 3 mois, donc anticipez 

– le deuxième rendez-vous peut se faire très vite une fois que vous êtes déjà venue

Si vous choisissez une de ses robes, pour la robe semi-mesure il faudra 2 ou 3 rendez-vous alors que pour la robe sur mesure il faudra prévoir 5 rendez-vous (d’où le fait qu’il faut beaucoup d’avance).

 

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s