L’importance d’être dans le « bon mood » pour essayer sa robe de mariée

Lors de mon dernier essayage de robe de mariée, j’ai réalisé combien il était important d’être dans les bonnes conditions, aussi bien sur le plan physique que moral.

Samedi dernier, je sortais de deux ou trois semaines intenses où j’avais accumulé la fatigue et doublé voire triplé les sorties entre grosses soirées et restaurants. Résultat, je me sentais grasse comme un loukoum (il n’y a pas d’autre expression possible), pas très à mon avantage avec une peau moins quali en raison de la malbouffe ingurgitée. Je n’étais pas non plus dans une humeur rêveuse un peu « gnangnan » comme on peut l’être parfois dans les préparatifs. Après trois restaurants dans la même semaine et l’impossibilité d’aller au sport par manque de temps, mon ventre était gonflé et je me trouvais grosse quoi que je fasse. En parallèle, le jour de l’essayage j’organisais l’anniversaire de Guilhem en famille, je m’étais mis pas mal de pression et j’avais peu de temps entre le rangement de l’appartement, les courses, la préparation et l’aller-retour au showroom pour l’essayage qui tombait en plein milieu de l’après-midi.

Au final, je crois que lors de cet essayage je n’ai pas profité de mon moment. J’avais un peu la tête ailleurs et surtout, je n’étais pas dans l’état d’esprit zen que je m’imposais pour les autres essayages. C’est là que j’ai mesuré l’importance d’y aller avec une humeur adéquate. Pas après le travail ou une longue journée, pas en plein week-end si l’on a d’autres choses à penser, mais plutôt un jour en semaine à appréhender comme une petite parenthèse, où l’on aurait posé sa journée pour s’offrir une journée dédiée à son mariage.

 

Bien sûr, on peut avoir le coup de cœur en toutes circonstances, mais je suis persuadée que si l’on se rend à l’essayage apaisée, en se sentant bien dans son corps et bien dans sa tête tout va mieux et le choix semble moins compliqué. J’ai aussi réalisé que mes premiers essayages s’étaient effectués l’été, lorsque j’étais bronzée, et que le bronzage partant et le froid arrivant, on est tout de suite moins à l’aise, moins à son avantage. Voici pourquoi il est doublement important de prendre soin de soi au quotidien et de se mettre en situation, comme pour arrêter le temps un moment.

Après cet essayage que je juge un peu raté, je crois que l’idéal, pour les prochaines fois, sera de prendre le temps et de se rendre tranquillement au showroom après avoir adopté une vie plus saine à base de plats équilibrés et de litres de thé pour se sentir mieux.

 

Au final, choisir sa robe est comme une séance shopping. Il faut être de bonne humeur, volontaire, dans les bonnes conditions, et avoir bien dormi la veille pour voir les choses sous un meilleur angle. Très sensible à la météo et aux changements, la rentrée et l’arrivée dans l’automne n’ont certainement pas aidé à ce « mood » morose un peu à côté de la plaque. Mais c’est aussi ça, je crois, la préparation du mariage : savoir composer entre le quotidien et les instants magiques du wedding.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s