Comment organiser ses fiançailles ?

C’est la question qu’on m’a beaucoup posé. Les fiançailles se faisant de moins en moins, on m’a souvent interrogée quant au déroulé, à comment ça se passait, en quoi ça consistait vraiment et surtout : comment on organise l’événement ?

De notre côté, on a voulu privatiser une salle de restaurant avec nos deux familles pour qu’elles se rencontrent. Si cela paraît simple, ça se complique dans le choix du resto si l’on n’est pas sûr. Pour nous, Le restaurant l’île était évident car on y vient souvent et il est dans notre quartier.

 
Pour bien organiser ses fiançailles, voici quelques indications :

 
– Où faire ses fiançailles ?
L’idéal est un restaurant. Simplement car les fiançailles sont aussi faites pour que les deux familles se rencontrent donc il est préférable de choisir un lieu « neutre » pour que le couple invite les familles plutôt qu’une famille invite l’autre chez elle.

 

 

– Comment choisir son restaurant ?
J’y ai consacré un article avec tous mes conseils. Comme pour le mariage, le cadre et le menu sont importants et seront observés par les familles.

 

 
– Comment choisir la date ?
Il ne faut pas se dire qu’on organise les fiançailles pile un an avant le mariage. Tout dépend de vous, du moment, de la saison choisie qui correspond à votre confort et du timing dont vous disposez (cela semble plus facile à organiser l’été que l’hiver, rien que pour les tenues). Nous on l’a fait à la mi-saison. On ne savait pas bien comment s’habiller au départ, puis on a eu de la chance qu’il fasse très beau et chaud à ce moment pour se fixer rapidement.
Si vous êtes en hiver et que vous comptez vous marier l’été ou l’automne, n’attendez pas trop au risque que les événements se chevauchent et que la superposition de l’organisation des fiançailles, de l’evjf/evg et de l’organisation du mariage vous angoisse.

Autre élément important : il faut aussi faire selon les autres (pour les fiançailles en général vous n’invitez que vos parents, frères et sœurs donc ça n’est pas bien compliqué). Avec des neveux étant à l’école on a fait attention aux dates des vacances scolaires et aux dates d’anniversaires. C’est d’ailleurs en pensant à tout ça qu’on a réussi à fixer une date : juste après les vacances scolaires et juste entre deux anniversaires. Au final la date s’est imposée d’elle-même.

 

 
– Faut-il des faire-parts ?
Si vous officialisez votre union avec des fiançailles, le mieux est d’aller jusqu’au bout avec des faire-parts. Au-delà de ça, ce sera un souvenir sur papier que vous garderez chez vous et que chaque membre de votre famille aura aussi.

 

 

– À quel moment porte-on la bague ?

Je n’ai pas souhaité porter la bague de fiançailles avant le jour J. Généralement, la bague peut se donner devant les familles lors du repas, mais comme on est pudique on l’a fait tous les deux avant de partir au restaurant. C’était un moment émouvant et particulier que j’ai aimé partager uniquement avec lui.

 

 

– Combien de temps en avance il faut s’y prendre ?
Même si ça n’a rien à voir avec l’organisation d’un mariage, il faut quand même s’y prendre en avance pour deux raisons : que la famille ait le temps d’anticiper, de se préparer et d’être disponible à la date choisie et surtout, que le restaurant prévoit en amont votre venue.

Comme il s’agit de deux familles qui se réunissent il faut réserver, prévoir un devis, visiter les lieux, … Ce n’est pas une simple réservation. Il y a aussi les faire-parts à prévoir et une séance shopping à organiser si vous souhaitez être apprêté. De notre côté, on a annoncé à nos familles qu’on se mariait début janvier et les fiançailles ont eu lieu mi-mars. On voulait les prévoir plus tôt puis on s’est rendu compte que le temps passait très vite, qu’il fallait du temps pour gérer le restaurant avec le choix des menus, le devis et tout ce qui suit.

 

 

– Vais-je chez le coiffeur & co comme si je me mariais ?
Tout dépend de vous et de la teneur de l’événement. De son côté, Guilhem est allé chez coiffeur une semaine avant juste pour « rafraîchir » sa coupe et de mon côté je me suis fait coiffer la veille car je voulais une tresse en épi et je ne savais pas la faire. Je n’ai pas souhaité y aller le jour J au petit matin de peur d’être tendue et de manquer de temps. Je voulais ma matinée à la maison à me préparer tranquillement. Côté manucure et maquillage j’ai tout fait chez moi. L’événement se voulait quand même simple.

 

 
– Comment on s’habille ?
Là encore tout dépend de vous. Avec Guilhem on a tous deux investi dans une tenue. Pour moi une robe bleue avec des tip-toes argentées et pour Guilhem un pantalon bleu marine avec une chemise bleu pâle, le tout assorti à une veste à petits carreaux dans divers tons de bleus histoire de mêler tenue classique et touche moderne.

 

 
– Faut-il donner un dresscode à ses invités ?
Le mot « dresscode » fait tout de suite « tenue imposée ». Plutôt qu’un vrai dresscode, donnez quelques directives à votre famille dans l’idée que tout le monde soit sur la même longueur d’ondes. Si on savait que les femmes porteraient presque toutes une robes et des petits talons, pour les hommes on avait insisté : on veut du « casual chic ». C’est à dire pas de costume-cravate : un pantalon chic avec une veste ou bien un jean foncé avec chemise et veste. Ça évitait que les uns soient plus apprêtés que les autres, tout le monde était dans le même esprit.

 

 
– Si on fait l’événement au restaurant, comment on fait s’il y a des enfants ?
Avec Guilhem on a 5 neveux et nièces et par chance ils ont tous le même âge donc on était sûrs qu’ils s’entendraient. Étant âgés de un an à six ans, les parents avaient apporté quelques jouets. De plus, pour les occuper, le restaurant avait prévu des jeux et du coloriage. Ils ont pris leur repas avant nous pour partir jouer lorsque c’était à nous de passer à table. Je conseille une salle privatisée dans ce cas car ça permet aux enfants de jouer à côté de notre table sans gêner qui que ce soit. Ils se sont amusés à faire rouler les voitures sur le parquet du restaurant, à danser et même à courir sans que ça ne pose problème.

 

 
– Faut-il organiser un déjeuner ou un dîner ?
Chez Guilhem, ils sont dîner et chez moi on est déjeuner. Pour les fiançailles il fallait trancher et pour décider on a surtout pensé à tout le monde, à la saison et au cadre. Tous n’habitent pas à côté du restaurant, les enfants sont petits et risquent d’avoir rapidement sommeil le soir, on a envie de prendre le temps. De plus, en mars il faisait beau et le restaurant choisi ouvrait sur le jardin et disposait de grandes verrières. On trouvait ça dommage de ne pas en profiter en y allant le soir. On a donc décidé d’organiser un déjeuner et comme il faisait très beau c’était plutôt appréciable. On est rentré chez nous vers 16h pour profiter de la journée a deux, réaliser, et fêter ça de nouveau le soir, juste tous les deux.

 

 

 

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s