Le choix des témoins

Pour le moment, ce que j’apprécie dans la préparation de notre mariage, c’est que tout semble évident. Tout coule de source tant dans les envies, le choix des couleurs, le lieu, l’organisation globale, la playlist, … Je vous rassure, il nous reste un an pour avoir quelques imprévus.

Une des premières évidences a été le choix de nos témoins. Certains voient en leur témoin l’ami d’enfance, pas forcément celui qu’on voit régulièrement, mais celui qui est là depuis toujours et qui nous suit de loin. Nous, on a souhaité considérer nos témoins comme les réels témoins de notre relation. Nos témoins sont donc nos amis qu’on a connu avant d’être un couple, ceux qui étaient là lors de notre rencontre et qui ont suivi notre évolution, dans les pires et les meilleurs moments. Ce sont ceux qui nous connaissent le mieux, ensemble et individuellement, ceux qui connaissent tout de nous. Comme me l’a dit Guilhem, demander son ami en témoin c’est lui faire une déclaration d’amitié, chose qu’on fait rarement d’habitude. C’est quelque chose d’émouvant que personnellement, j’ai eu du mal à faire par pudeur et par peur de ne pas trouver les bons mots ou de ne pas bien savoir  l’amener. Parce qu’on aime faire les choses « bien ». Pour ma part, j’ai été bien moins douée que Guilhem (les discours, tout ça, c’est sa spécialité). Et s’ensuit LA réaction qui émeut toujours. La pudique mais pas moins heureuse, la surprenante qui fait rire, la sensible où on sent les larmes monter…

On a aussi souhaité avoir un de nos frères et sœurs dans nos témoins car on a envie qu’ils partagent ce moment au plus près de nous. Guilhem a deux amis et son grand frère, moi j’ai deux amies et ma grande sœur. Trois chacun au total.

 

Témoins, quel nombre idéal ?

C’est là que certains m’ont dit que 3 chacun, ça faisait beaucoup, que c’est généralement 2. J’ai cru comprendre qu’on s’en moquait, qu’on pouvait en choisir autant qu’on voulait donc j’avoue ne pas connaître le nombre idéal de témoins. D’ailleurs, est-ce qu’il existe ? De notre côté on n’a pas trop réfléchit, tout a été facile mais on était heureux d’avoir le même nombre pour chacun. C’est peut-être sur ce point qu’il faut se poser des questions. J’aime l’idée que sans le vouloir on ait le même nombre, que ce soit équilibré et donc bêtement harmonieux et symétrique sur les photos. C’est mon côté maniaque qui parle…

 

Témoins, les mêmes à la mairie et à l’église ?

De notre côté on est parti du principe que oui. C’est assez étrange d’en choisir des différents pour tel ou tel lieu, non ?

 

Témoins, qu’est ce qu’on prévoit avec eux ?

Beaucoup disent que les témoins servent à s’occuper de la logistique le D-DAY pour décharger les mariés au max. Dans le rôle du témoin je vois surtout celui qui vivra ça au plus près avec nous et pour l’instant je n’ai pas réellement envie de leur demander trop, je souhaite qu’ils profitent comme nous et avec nous en toute simplicité. Je ne sais pas si c’est possible, mais je ferai en sorte qu’ils n’aient presque rien à faire ce jour là. Juste s’occuper des EVJF/EVG, du discours, des alliances, la base et rien de plus si c’est réalisable. Et c’est déjà pas mal…

 

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s