Fit & Dance au Faust : quand il n’y a pas mieux que le sport années 80

Le mois dernier on m’a proposé de tester un nouveau concept : le Fit & Dance. Une sorte de fitness des années 80 façon Veronique et Davina.
L’affiche m’a bien fait rire et le concept m’a réellement intéressé : une fois par mois au Faust (basé sous le pont Alexandre III à Paris), une session de fit & dance est organisée.

Le concept : bouger son corps au rythme des années 80, faire des abdos entraînés par des « She’s a maniac, maniaaaac on the floor », se motiver pendant le gainage sur fond de « Boys, Boys, Boys ! ». Si les tubes des années 80 mettent l’ambiance en soirée, ils boostent aussi à fond en pleine séance de fitness. Et mieux encore : vous finirez par avoir envie de danser et de bouger plus qu’on ne vous demande. Les abdos deviendront (presque) une partie de rigolade. Et pour cette dernière précision, j’insiste : c’est vrai ! En adepte du sport – mais surtout pas fan des séances toutes bêtes d’abdos ayant qu’une conséquence sur moi, la souffrance – je peux vous assurer que jamais avant le fit & dance je n’avais connu des exercices d’abdos agréables, et donc faisables.
Car c’est aussi tout l’avantage et la grande qualité du fit & dance : vous donner goût au sport, à l’effort, grâce à des mouvements SIMPLES (ce qui est de plus en plus rare avec tous les nouveaux sports naissants, toujours plus techniques). Ici, pas de complexe à avoir : lever la jambe, bouger un bras de droite à gauche, tout le monde sait faire. Les gestes sont faciles à réaliser, la difficulté est de suivre le rythme et donc de bouger vite. Parce que c’est toujours plus sympa de bouger au rythme des sons, et les musiques des années 80 ne sont pas connues pour êtres lentes…

fit_and_dance_faust_paris

Durant une heure, j’ai été bluffée par cette motivation qui naissait en moi : j’arrive à faire les mouvements, j’ai envie de danser et donc de faire encore plus que ce qui est prévu. La séance me fait aussi réaliser plusieurs choses :

1/ pourquoi se mettre à tous ces sports nouveaux un poil complexes alors que le sport à la Veronique et Davina reste le plus motivant, le plus facile et le plus efficace ? (Je dis « efficace » car il m’a donné de bonnes courbatures le lendemain et à aucun moment je n’ai souffert, je n’ai fait que m’amuser avec le sourire)

2/ pourquoi pas me remettre au sport en salle ? J’ai toujours eu horreur du fitness que j’assimilais systématiquement à la souffrance et au travail forcé. En plus, se dépenser en intérieur dans des salles étroites où on se marche dessus, quel intérêt ? La séance fit & dance du Faust a totalement changé ma vision à ce propos. Est-ce que ça dépend de notre coach (incroyablement pro et gentille) ou du fitness choisi ? N’empêche que j’ai à nouveau envisage la possibilité de me réinscrire un jour en salle.

3/ Le sport en groupe c’est finalement pas mal. À condition de faire un sport solo à côté quand même. Je ne sais pas si je suis solitaire, mais en ayant choisi la natation et le running – sports que je fais seule – ce n’est pas par hasard : le sport me vide la tête, me permet de réfléchir sur moi, sur ma vie, mes envies, mes projets. Quand ça va je pense simplement à mon bonheur en courant ou en nageant. Quand ça va pas je reconsidère les choses, je me remets en question, je réfléchis et tente de trouver la meilleure solution. J’envisage le sport comme une phase de recul dans ma vie où, habituellement je vais trop vite. Voilà pourquoi je le fais seule. Je ne renoncerai jamais à ces séances en tête à tête avec moi-même, mais la session fit & dance m’a fait réaliser que partager des moments d’effort avec les autres, échanger, sourire ensemble, s’encourager, était une autre forme de sport. Peut-être tout aussi indispensable à l’épanouissement personnel.
La conclusion de cette séance fit & dance au Faust, c’est qu’une nouvelle fois la simplicité prime sur le reste. Je vous conseille vivement de tenter l’expérience !

Et pour vous récompenser, un gros « + » de fin : l’évènement s’organise autour d’un brunch à savourer après l’effort >
Fit & Dance au Faust – sous le pont Alexandre III

prochaines dates : 18 juin, 23 juillet, 27 aout et 17 septembre

 

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s