L’importance de bien dormir #MatelasBruno

Parler matelas, c’est pas bien courant, mais ça était avant. Avant de faire la connaissance de Marielle, responsable marketing de la marque Bruno.
Bruno est une marque allemande de matelas en train de se faire connaître en France. Un matelas à la base, c’est pas forcément glamour, c’est pas vraiment l’achat auquel on pense tous les jours. En partie parce que l’achat d’un matelas se fait pour une longue durée et souvent, on en change uniquement si l’on a mal au dos ou si l’on dort mal.

Marielle m’a fait l’immense cadeau de m’offrir un matelas Bruno. Au départ je me suis dit super, mais un matelas, c’est un matelas. Chose que je n’ai plus dite dès la première nuit. Honnêtement, je n’ai jamais aussi bien dormi…

comment_choisir_son_matelas_les_matelas_bruno

Pour la petite histoire, avant d’emménager à Issy les Moulineaux, je vivais dans le 15ème à Paris, côté Motte Picquet, dans un immeuble situé en face du métro aérien. J’étais au premier étage, je ne voyais pas le métro de ma fenêtre ni l’entendais. J’avais le sentiment de bien dormir bien que parfois les klaxons me réveillaient dans les bouchons du matin sur le boulevard. Ma première nuit à Issy les Moulineaux a été comme une nuit à la campagne. Pas un bruit, dans l’immeuble comme dehors. Le 4eme étage joue surement, mais en bas j’ai quand même une rue de passage et un arrêt de bus. Je n’entends rien, je dors comme un bébé et je réalise que mes années dans le 15ème ont ruiné mon sommeil quelques années (avec le recul, il est vrai que j’étais tout le temps fatiguée, mais je mettais ça sur le dos de mon travail).
Alors imaginez une nuit chez moi on l’on dort bien, voire trop bien, avec en plus le matelas Bruno… Vous allez croire à de la simple pub, mais ceux qui me connaissent savent que je dis toujours ce que je pense, cadeau ou pas, demande spéciale ou pas.
Ce qui m’a interpellé aussi dans le confort de ce new matelas, c’est que je ne suis pas la seule touchée. Guilhem a ressenti la même chose. Et la fois où mon neveu est venu me voir à la maison, sa sieste sur mon lit est devenue interminable alors qu’il ne dort jamais beaucoup.

Le matelas Bruno m’a fait prendre conscience de l’importance de choisir LE bon matelas et pas le premier qu’on voit en magasin juste pour se dépêcher d’aménager sa chambre après un déménagement ou un changement de lit. J’ai vraiment réalisé que l’investissement dans un bon matelas était indispensable et qu’il fallait mettre le prix pour dormir au mieux. Dans notre société où tout va trop vite et trop intensément, on a plus que besoin de dormir confortablement et durablement, et un bon matelas fait parti de ces luxes qu’on doit s’accorder. À peine essayé on a senti que le matelas Bruno était un bon matelas. On a aussi ressenti cette bonne sensation de sommeil réparateur et c’est, selon moi, l’essentiel.

Suite à cette expérience assez intéressante, j’ai voulu en savoir plus sur la composition des matelas Bruno, et pourquoi cette sensation jamais ressentie auparavant ?
Il faut donc savoir que les matelas Bruno ont avant tout pensé au confort avec une housse en coton déhoussable pour pouvoir être lavée (ça c’est génial pour les maniaques comme moi). La housse est dotée de fibres permettant l’aération pour mieux vivre les nuit et n’avoir ni trop chaud ni trop froid (Guilhem qui a toujours trop chaud la nuit dort beaucoup mieux depuis). Le matelas se pare aussi d’une mousse en polyuréthane qui offre 7 zones de confort et sa densité s’adapte à tous les poids pour un bon soutien.

matelas_bruno_bien_dormir_
Pour le moment, les matelas Bruno s’achètent uniquement en ligne. Une pratique qui, au départ m’a un peu gênée, puisqu’on préfère toujours tester quand on investit dans un matelas. Mais le petit truc à savoir, c’est que tant que vous vous dirigez vers une marque de qualité, vous n’avez aucun souci à vous faire ! En plus, vous pouvez toujours le rendre dans un délai donné s’il ne convient pas. Donc zéro risque.

En ce moment, pour marieclaire.fr, je fais le test de me lever une heure plus tôt chaque matin. À la base, je ne devais le faire qu’une semaine, mais j’ai tellement bien vécu la première semaine que je continue jusqu’à dimanche avant d’entamer une 3ème semaine test « comme avant » où je reprends mon heure de réveil habituelle afin d’établir une vraie comparaison. Car mon seul doute maintenant, c’est : si je vis si bien le levé une heure plus tôt, est-ce en partie grâce au matelas Bruno ? En recommençant de me lever une heure plus tard la semaine prochaine, j’espère trouver la réponse…

 

RDV sur Bruno Matelas

 

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s