Avoir un blog et du temps #SlowLife

Une semaine entière que je n’ai pas posté. Au départ, je me disais qu’il fallait que je me depêche de trouver un sujet avant de me dire « Non, j’ai pas le temps et puis c’est tout ».

Après plus de 6 mois de blogging, je peux le dire : j’admire les blogueuses travailleuses et les blogueuses maman. Depuis toujours je me suis demandé comment ces femmes réussissaient à allier « vie privée – vie publique », blog et vie perso, le tout dans une même journée. Parce qu’au fond, bloguer quand on a un travail ça signifie bloguer le soir (et donc ne pas sortir ou ne pas communiquer avec sa famille chez soi) ou bloguer à la pause dej et se couper de ses collègues. À moins de bloguer à la vitesse de l’éclair ou de programmer des sujets sur un mois, mais un blog doit quand même rester spontané. Pour moi, hors de question de faire des concessions sur tout ça, bien que j’aime cet espace perso.

Étrangement, avant j’y parvenais à raison de 2 fois par semaine en moyenne mais le rythme devient de plus en plus compliqué. Comment avoir le temps d’écrire ici quand on travaille, quand on voit ses amis régulièrement, quand on préfère passer du temps avec sa moitié, quand on a envie d’aller au sport, quand on a envie d’un dej entre collègues, et quand en plus on organise son mariage ? Et si j’aime le partage des expériences, si j’ai à choisir entre la vie réelle et le web, j’opte pour la vie réelle autour d’un bon thé ou d’un verre de vin.

En bonne journaliste web, je passe ma journée entière sur mon MAC qui me fait perdre la vue plus rapidement que prévu et le soir je fuis les écrans pour une mini session detox quotidienne. Alors comment font ces « women power » de l’espace qui postent chaque jour tout en ayant minimum un enfant, un poste de rédac chef, un mari avec qui il est quand même mieux de communiquer, et tout le reste ? Trouvent-elles l’équilibre parfait sans aucune faille ou adoptent-elles un rythme décousu, mais bien maîtrisé ? Et comment on fait quand s’ajoutent à cela un déménagement, un mariage, une naissance, des vacances à organiser, bref, quelque chose qui n’a pas lieu d’être dans un quotidien routinier au départ. Je me suis demandé si avoir un blog demandait une gestion infaillible de sa vie au risque d’avoir un quotidien un peu trop calé sans aucun imprévu.

De mon côté, je tiens le rythme, mais je me sens faiblir petit à petit. Alors c’est ça ? On vit sans s’arrêter 2 minutes, on tient le rythme jusqu’à la crise de nerf ou jusqu’au gros coup de fatigue, puis on se pose, puis on reprend jusqu’à la prochaine crise ?  Pas envie de faire de concessions sur mon temps de sommeil pour avoir plus de temps ici comme le font certaines, bien que le livre buzz « Miracle Morning » m’intrigue et me donne envie de tenter l’expérience. Mais je crois que si je me levais à 5h30 le matin je n’aurais ni envie d’aller courir, ni envie de bloguer. Je m’imagine buller dans mon canapé pendant 2 heures – le temps de me réveiller – avant de prendre ma douche. Pas envie de me priver de plein de plaisirs ou de choisir une vie speed juste pour être partout tout le temps. Je me suis demandé s’il y avait 3 types de blogueuses (bon il y en a bien plus, mais pour ce sujet là, j’en vois 3) : la blogueuse qui ne vit que pour son blog, la blogueuse qui allie tout (ou qui fait croire qu’elle allie tout ?) et la blogueuse libre qui privilégie toujours sa vie à une session blogging. C’est là que le débat « blog » peut recommencer : faire un blog pour soi ou faire un blog pour de l’audience ? Le blog pour soi c’était avant. Le blog plaisir, le blog partage, le blog comme un journal intime où on écrit quand on veut sans fréquence régulière. Et nous voilà à l’ère du blog de l’audience, celui qui prend des airs de média, celui qui exige ainsi une publication rythmée pour fidéliser l’internaute (sans oublier pour autant le côté conseil et partage). Clairement impossible quand on a une autre vie à côté. Ou alors on tient un planning bien cadré sans aucune fantaisie…

Si au départ j’allais aux soirées, aux ateliers DIY, aux évènements phares à la découverte d’une nouveauté en exclu, je reconnais que je suis passée à une autre phase. Celle plus simple et authentique, celle qui a pour but de parler de la vie de tous les jours ici, d’anecdotes, de coups de cœur, sans promouvoir un produit comme un média car je reste attachée à la vraie fonction du blog personnel. Et les fois où j’ai une soirée de libre, ou le choix entre une soirée libre et une soirée presse qui peut m’apporter un sujet pour le blog, j’opte souvent pour la soirée libre. Je viens de réaliser que ça rejoint le concept de la Slow Life, concept auquel on s’attache tous de plus en plus. Sauf les névrosés du blogging.

Parler des choses de la vie plutôt que de produits, ça s’appelle peut-être changer de centre d’intérêt. Ou grandir, mûrir ?

 

 – DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Avoir un blog et du temps #SlowLife »

  1. Il faut être dinguement passionnée pour tenir un blog en travaillant en plus ! Je suis dingue mais ça me plait mais pas au point d’être esclave non plus. Alors quand on n’a pas envie, il ne faut pas faire. Ton article vise juste et tes analyses et commentaires aussi.
    Slow life… voilà. Pas blog-sandwich non plus. Bien d’accord.

    J'aime

  2. C’est exactement ce que je me pose comme question : elles font comment ? Perso, j’y arrive pas. J’ai un métier qui n’a rien à voir avec Internet et qui me pompe tout mon temps et mon énergie. Alors je veux que mon blog soit une petite parenthèse où je prends du plaisir : plaisir à imaginer une recette, à aller acheter les choses dont j’aurai besoin et plaisir à prendre les photos sans passer à côté de l’essentiel.

    Et je suis convaincue que ça se ressent dans les posts.
    Les articles où tu « sens » que la blogueuse (ou le blogueur) a été relancé X fois pour faire la promotion de telle ou telle chose et qui finit par le faire : non merci, ça ne m’intéresse tellement pas !

    Alors merci 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s