Un tapis Boucherouite, qu’est ce que c’est ?

On n’y échappera pas, à cette tendance du tapis berbère. Et c’est plutôt une bonne chose pour contrer la tendance durable du style scandinave. Le style ethnique prend de plus en plus d’ampleur et on aime l’utiliser par touches en évitant ainsi le total look (toujours too much, le total look !). Le mieux selon moi, c’est d’associer le nordique et l’ethnique, le vintage et le moderne. Le résultat sera une décoration de caractère, très personnalisée, et surtout unique.

Pour que ma cuisine qui dispose d’un mini coin salle à manger devienne une deuxième pièce à vivre dans mon appartement, je l’ai accessoirisée au maximum avec de nombreux objets déco (vases, bougies, cadres, plateaux et électroménagers esthétiques). La petite touche qui manquait, c’était un tapis sous la table de repas pour faire vivre un peu plus cet espace convivial. C’est chose réglée avec mon tapis Boucherouite de Rock The Kilim. Ce dernier a su se faire un petit nom parmi les tapis berbères, du fait de sa flagrante originalité, autant par les couleurs que dans le choix des matières.

tapis_berbere_adresse_parisienne_shopping_deco_tapis_boucherouite_rock<-the_kilim

Le tapis Boucherouite, qu’est ce que c’est ?

Le plus connu des tapis berbères, c’est le tapis Beni Ouarain caractérisé par l’association du noir et de l’écru. C’est le premier qu’on a facilement adopté puisqu’il est le plus facile à intégrer dans un intérieur classique ou dans un intérieur scandinave. Certains s’en sont lassés et se sont dirigés vers le tapis Azilal qui se distingue par ses couleurs fluo sur fond écru. Celui auquel je crois beaucoup, c’est le tapis Boucherouite qu’on voit de plus en plus. Je ne savais pas bien comment le définir jusqu’à ce que Nadia, fondatrice de Rock The Kilim, m’en dise plus. Auparavant, le tapis Boucherouite était nommé « le tapis du pauvre » en raison de sa conception. Contrairement au Beni Ouarain et à l’Azilal, le Boucherouite ne se compose pas – ou peu – de laine. Comme les autres, il est réalisé par des tisserandes, mais il comprend un large mélange de matières récupérées (d’où son relief et son côté « non uniforme »). Le tapis Boucherouite demande donc plus d’effort dans la conception puisqu’il faut recueillir et trier toutes les matières de récup’, notamment des textiles en tous genres (fils de coton, nylon, matières synthétiques),  et, pour certains, un peu de laine. Ce type de tapis a en plus l’atout d’émettre un peu de poésie dans sa décoration, avec l’emploi des couleurs pastel et des couleurs toniques et cet esprit aléatoire dans les motifs qui fait travailler l’imaginaire.

Au final, ça donne un tapis aux formes géométriques, comme tous les tapis berbères, mais pas forcément symétrique, autant dans les motifs que dans la couleur. Le tapis Boucherouite, c’est un grand patchwork de couleurs et de matières qui rehausse la déco en un rien de temps. Côté texture, le tapis Boucherouite est aussi douillet, le ressenti n’est juste pas le même qu’un tapis en laine.

tapis_berbere_boucherouite_coloré_douillet_adresse_parisienne_shopping_deco_rock_the_kilim

Et la petite parenthèse pour les propriétaires de chats : sachez que le tapis berbère empêchera le chat de faire ses griffes sur lui. Le tapis berbère étant tissé, il est impossible pour le chat de s’agripper… Tout ce qu’il en fera, c’est un nouveau lieu douillet où dormir.

 

http://www.rockthekilim.com/

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s