Pierre Paulin, mini expo au Bon Marché

En attendant la rétrospective de Pierre Paulin au Centre Georges Pompidou en mai 2016, Le Bon Marché nous offre un avant-goût de son travail. Le grand magasin nous plonge dans les années 1950 et 1975 pour découvrir ou redécouvrir le mobilier du designer français…

expo pierre paulin le bon marché

Daybed, Pierre Paulin

Là où la mini expo apporte un réel supplément, c’est dans l’idée d’habiller chaque pièce d’un revêtement et d’une couleur spécialement sélectionnés par Le Bon Marché en collaboration avec Paulin, Paulin, Paulin (dédiée à valoriser l’œuvre de Pierre Paulin). À travers de nouveaux tissus, le grand magasin se réapproprie donc ses réalisations. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de cette expo : un tissu différent, une couleur nouvelle, ça fait reconsidérer les lignes des pièces phares de Pierre Paulin. C’est aussi une preuve que les créations du designer traversent toutes les époques et toutes les modes sans jamais dénoter.

Le Ribbon Chair, on le connait plus en tonalités fluo ou couvert de tissus imprimés alors qu’ici il devient extrêmement sobre pour nous faire constater de la pureté de ses lignes. Le Pumkin Chair, on le connait jaune, orange ou violet et on redécouvre sa forme et son élégance à travers un gris très clair. Le Slice Orange couleur moutarde se veut aussi moderne que rétro, illustrant un peu plus explicitement son nom évocateur… Et c’est aussi ce que j’aime chez Paulin : cette simplicité qui commence par les noms de ses meubles (chaises Tulip, fauteuil Pumpkin, fauteuil Mushroom, fauteuil Tongue…) : on sait tout de suite de quoi il s’agit.

fauteuil ribbon pierre paulin expo le bon marché

Ribbon Chair, Pierre Paulin

pumpkin chair pierre paulin le bon marché

Pumpkin Chair, Pierre Paulin

expo pierre paulin le bon marché

Slice Chair, Pierre Paulin

Visiter l’espace dédié à Pierre Paulin, c’est réaliser l’incroyable fonctionnalité de ses créations qui s’inscrivent encore dans l’air du temps tellement elles étaient avant-gardistes à l’époque, avec leurs structures en tissu élastique. Et ces nouveaux revêtements sélectionnés le soulignent un peu plus avec des couleurs intemporelles, voire automnales, qui se prêtent parfaitement à la saison.

Si le designer ne faisait pas tout de suite de grands adeptes en France, et que Giscard s’est empressé de remplacer le mobilier Pierre Paulin installé à l’Élysée à la demande de Pompidou, il appartient désormais à ces incontournables – icônes du design – qui ont fait le design français. Sa notoriété est sans doute arrivée un peu tard en vue de quelques réticences quant à son style novateur, mais la France s’est rattrapé en considérant un peu plus son art à la fin de sa vie avec un hommage tardif en 2008 et maintenant une grande rétrospective au printemps 2016…

Pierre Paulin, du 21 octobre au 30 Novembre – Le Bon Marché (Espace Maison)

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

Publicités

Une réflexion sur “Pierre Paulin, mini expo au Bon Marché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s