Où les journalistes trouvent leurs inspirations ?

Aujourd’hui il y a un truc qui m’a rendu folle de rage – ça arrive tous les 2, 3 mois – j’ai découvert un article sur le web très fortement inspiré d’un des miens. Un article d’un concurrent direct. Dans le milieu de la presse c’est monnaie courante, tout le monde s’inspire et déniche des idées chez les uns et les autres. Ça arrive souvent de trouver sur un blog ou un site concurrent un sujet similaire au sien. Quand il s’agit d’une tendance, c’est normal et ce n’est même pas du « copiage » puisque la tendance, il suffit de l’observer dans les présentations presse et en surfant sur les réseaux sociaux. Quand il s’agit d’un sujet original qu’on a mis du temps à trouver, c’est un peu plus énervant. Après, quand l’angle est changé, quand le point de vue est différent ça reste intéressant et on se dit que seul le thème de l’article a été « copié ».

Seulement là, une personne – que je connais en plus – est allée un peu trop loin. Non seulement elle s’est fortement inspirée de mon sujet, mais en plus elle a sorti le même titre (en changeant un seul mot, parce que bon, quand même, …) et a copié le fond et la forme. La totale. Alors maintenant pour augmenter son audience, on doit aller jusqu’à copier ses consoeurs qui ont eu la chance d’avoir, un peu par hasard, produit un article « buzzable » ? (en déco, l’actu buzz c’est pas ce qu’il y a de plus facile…). Effectivement, dans la presse web on a des exigences de productions qui parfois peuvent nous empêcher de creuser longtemps dans notre petite tête pour que ce soit intéressant, original, jamais vu, pas encore approfondi par d’autres. Mais au lieu de faire uniquement de la veille récurrente chez le concurrent (chose normale quand même), pourquoi ne pas faire de la veille sur Pinterest, dans les catalogues des marques, dans les boutiques, sur les réseaux sociaux, pour remarquer des tendances encore peu vues ou des problématiques intéressantes, et donc créer des articles nés de ses propres idées ?

magazine marie claire maison

Autre problème en plus du « copiage », le fait que plus personne n’a l’exclusivité. Ça fait donc plein d’articles similaires dans tous les médias ayant la même cible (vous l’avez vue, l’actu sur 7 personnes qui portaient la même robe au défilé Vuitton ? Vue sur tous les sites de presse féminine). J’ai récemment assisté à une conférence sur l’évolution de la presse féminine qui confirmait ce phénomène. De nos jours, on a tous la même info. Le grand public, les journalistes, les blogueurs, les marques, … Ce qui compte, c’est ce qu’on fait de cette info. La retranscrire simplement pour trouver le même article dans tous les médias, aucune utilité. Ce qui compte, c’est le ton et l’angle. Chose que personnellement, je n’applique pas toujours, parce que j’ai envie d’être la première à en parler pour apporter de l’audience à marieclairemaison.com. Il peut donc m’arriver de ne pas aller loin dans la réflexion. En exemple, IKEA qui nous a récemment envoyé son dossier de presse sur ses nouvelles cuisine 2016. Dans la presse web déco, IKEA = petit buzz (ça se comprend). J’ai donc bêtement créé un dossier sur les nouvelles cuisines IKEA avec un texte explicatif et un diaporama de photos. Tous les concurrents ont fait comme moi. Et une semaine après je découvrais sur le site de Femme Actuelle un article sur les nouvelles cuisines IKEA avec un vrai angle : « les cuisines IKEA : idées pour éclairer sa cuisine ». Le média avait aussi fait un diaporama des cuisines IKEA, mais en s’appuyant uniquement sur les luminaires de la marque pour illustrer les différentes façons d’éclairer sa cuisine. Femme Actuelle a pris le temps et a fait un contenu de meilleure qualité, qui dure dans le temps, et qui est donc plus utile.

Personnellement, je fais régulièrement de la veille pour trouver de nouveaux sujets. La veille regroupe tout : les concurrents (forcément il faut être à l’affut de ce que font les autres. Pour ma part, je trouve que ça aide à affiner certaines choses : vers où on souhaite se diriger et les choses vers lesquelles on ne veut surtout pas s’orienter), les blogs (c’est toujours intéressant de voir comment les blogueuses s’approprient les tendances), les sites de marques qui commencent à faire de l’édito et à créer quelques thématiques sur leurs HomePage avec des sélections shopping ciblées, les réseaux sociaux (Instagram et Pinterest) qui sont des sources d’inspirations sans fin, et tout simplement en flânant dans les rues, en observant le restaurant dans lequel on se trouve, en arpentant les allées des grands magasins, … Au final, l’inspiration est partout. Et ça me rend assez dingue de constater que certains se contentent seulement de cliquer sur mes articles relayés sur twitter, s’approprier mes idées ou mon ressenti personnel que j’ai aimé partager avec les internautes pour leur apporter une sorte de service. Ça m’arrive de trouver des articles géniaux sur les sites concurrents. Ça m’est arrivé aussi de tomber sur un article tout simple, mais super impactant, auquel je n’avais pas pensé sur un site du même groupe que le mien (cosmopolitan.fr). Il portait sur les lieux où acheter de la déco pas chère. Sujet tout bête, mais sujet qui cartonne car il parle à tous. J’aurais aimé avoir cette idée, j’ai voulu m’en inspirer, trouver une idée dans le même esprit, et au final je n’ai pas souhaité m’aventurer dans cette inspiration pas très honnête. Car déjà, ça n’est pas très gratifiant pour soi-même, ça se voit, et en plus, je sais combien c’est désagréable…

Publicités

3 réflexions au sujet de « Où les journalistes trouvent leurs inspirations ? »

  1. Travaillant également dans le milieu web/magazine, c’est un sujet qui revenait souvent dans mes pensées. Très bel article, merci Katia 🙂

    J'aime

  2. Très belle réflexion. Je suis également web-rédacteur, dans un domaine hyper-spécialisé. Je fais moi aussi de la veille, et il faut bien dire aussi que, s’agissant de tout sujet d’actualité, tout le monde se partage obligatoirement la même information. Le vrai sujet unique, original, il faut souvent du temps pour le créer, à partir de nombreuses recherches, de diverses sources qu’on cherche à recouper pour avoir confirmation du fait qu’on ne se trompe pas, on cherche effectivement un « angle » encore inexploité, on peut y ajouter des conclusions personnelles, ouvrir aussi sur un thème voisin ou cousin, c’est le vrai travail du web-rédacteur. Copier et coller sans même rien modifier, un article, est indigne de quelqu’un se disant web-rédacteur.

    J'aime

  3. Web-rédacteur, designer, créateurs … S’inspirer des autres et de l’air du temps a toujours été légion et les suiveurs ont de tous temps existé … Le seul moyen de se démarquer et de toujours avoir une longueur d’avance et continuer à avancer, toujours, et se dire que si on inspire les suiveurs c’est que l’on est sur la bonne voie !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s