3 jours à Marrakech

Je n’étais pas allée à Marrakech depuis 2006, autant vous dire que ça datait. Le dépaysement commence à l’aéroport où l’on se met directement dans le bain en négociant avec le taxi. Sur ce coup, on a été les moins chanceux du monde : un taxi qui fait semblant de ne pas parler français et qui nous fait croire qu’il ne connait pas le quartier de La Kasbah. Au bout d’une dizaine de détours, nous voilà arrivés au Riad Dar Karma, un havre de paix que je vous conseille vivement ! Situé dans un quartier typique et une rue minuscule, le petit riad de 4 chambres nous fait nous sentir comme à la maison : ici, on fait ce que l’on veut, quand on veut. Suffit de prévenir un peu en avance.

Traditionnel, il a conservé son architecture typique et authentique. Patios, piscine, hammam, rooftop (avec vue sur l’Atlas !), tout y est pour se sentir le mieux possible et s’évader. Les employés du riad, Ahmed et Jamila, sont d’une incroyable disponibilité et nous gâtent au maximum avec leur thé à la menthe, leur délicieux petit déjeuner et leur tajine.

Riad Dar Karma avec vue sur l'Atlas

Riad Dar Karma

Petit-déjeuner riad Dar Karma

Riad Dar Karma

piscine riad dar karma

VENDREDI

Nous nous sommes rendus sur la fameuse Place Jemaa-El-Fna qui change selon les moments de la journée : le jour, charmeurs de serpents, cartomanciennes et vendeurs se mêlent, le tout dans une ambiance festive. Le soir, ils laissent place aux restaurants indépendants et aux petits concerts improvisés. Lieu de spectacle, la place qui mène aux souks est bordée de cafés et de restaurants tels que Le Café Français. Nous y sommes allés pour sa terrasse qui surplombe la place et nous offrir une jolie vue du couché de soleil. Seul hic : Le Café Français n’a de bien que sa vue imprenable. La carte et le service laissent à désirer, allez-y uniquement pour prendre un verre, mais surtout pas pour dîner.

Les souks de Marrakech

Place Jemaa El Fna vue du Café de la Poste

Thé à la menthe au Café de la Poste à Marrakech

Marrakech le souk

SAMEDI

Fatigués par la journée et toutes les sollicitations des vendeurs dans les souks, nous avons bullé sur la terrasse du riad Dar Karma avant de nous diriger vers le Jardin Majorelle. Lieu incontournable, le jardin est encore plus beau que dans mes souvenirs. Petite pause au soleil, puis direction Gueliz, un quartier qui n’a rien à voir avec La Medina, l’ancienne ville. Nouvelle ambiance, nouveau style. Très occidental.

Rue Yves Saint Laurent Marrakech

Bleu Majorelle

Jardin Majorelle

Jardin Majorelle

Ici, beaucoup de chantiers (Hermès, Ladurée, Nespresso, …) et d’enseignes internationales connues de tous (ZARA, MacDonald), mais l’endroit reste à voir, pour découvrir une autre facette de Marrakech et des lieux de détente agréables, à commencer par le restaurant Kechmara (Marrakech en verlan comme vous l’aurez compris !). Certes, les plats sont majoritairement occidentaux et ne dépaysent pas, mais on aime le lieu pour l’accueil, les petits prix et la terrasse. Le soir, des concerts s’organisent pour de belles soirées estivales.

Après avoir flâné dans les rues pour une immersion totale, nous avons terminé la journée au Café de La Poste pour admirer le coucher de soleil et déguster le meilleur jus d’orange pressé de la ville. Encore une fois, les prix sont bas et le cadre est agréable.

Café de la Poste quartier Gueliz Marrakech

Marrakech quartier Gueliz

McDonald Marrakech

Après un retour au Riad Dar Karma pour profiter de la piscine et du hammam, nous voilà repartis au restaurant Bio&Zin. On nous l’avait présenté comme un restaurant lounge. Cher, certes, mais génial sur tous les plans. Se disant que ça valait le coup, nous y sommes allés et nous sommes tombés de haut. Le Bio&Zin est une sorte de restaurant Jet Set où les français se retrouvent. Les plats sont extrêmement bons, mais les serveurs vous poussent à la consommation en vous resservent avant même que vous ayez fini de boire votre verre. Le cadre n’est pas non plus incroyable : l’ambiance est tamisée, mais toutes les tables sont très proches, et j’étais bien contente de me trouver entre deux tables d’allemands pour ne pas comprendre les conversations et rester « tranquille ». Le Bio&Zin est en plus très excentré, donc zéro point pour lui.

DIMANCHE

Dimanche, dernier jour. Plus envie de partir, désir de profiter encore un peu du beau temps pour buller le plus longtemps possible avant de reprendre l’avion. Alors on s’est accordé une folie : on a fait notre « chek out » au Riad à 10h le matin pour partir au Palais Namaskar, y passer la journée, et retrouver notre taxi à 16h qui nous a emmené directement du Palais à l’aéroport. La folie, c’est le prix du brunch au Palais (78 euros par personne) qui, au final est très très très largement rentabilisé. À peine arrivés au Palais, nous sommes accueillis comme des Princes. On nous laisse choisir notre table avec la vue qui nous convient le mieux (vue sur la piscine ou vue sur le jardin, au soleil ou à l’ombre). Nous voilà installés face au jardin, on nous sert de l’eau et du champagne puis on nous dirige vers l’immense buffet où l’on peut se servir toute la journée.

Le buffet comprend tout : salades, charcuteries, poissons, fruits de mer, grillades, viennoiseries, fromages, pâtisseries, issus de tous types de cuisine. Il permet donc de manger marocain ou occidental. Nous pouvons y revenir plusieurs fois et n’importe quand dans la journée, puisque le brunch commence à midi et se termine à l’heure de l’apéritif. Le brunch n’inclut pas que le buffet, il permet de profiter des transats, de la piscine, du jardin, … Bref de tout, comme si nous étions clients de l’hôtel.

Le Palais se trouve rue Bab Atlas au milieu de nulle part, entouré d’autres Palais, mais avec rien autour. Pour y arriver, nous avons sillonné les routes désertes et traversé quelques bidonvilles, nous sommes passés devant un troupeau de moutons, puis un immense jardin de palmiers, puis une vache, et un terrain vague où jouaient des enfants. Le tout ponctué d’immenses Palais occupés par des Princes et des hommes politiques. Un contraste qui m’a un peu dérangé.

Marrakech

Palais Namaskar

Brunch au Palais Namaskar

Jardin du Palais Namaskar

Palais Namaskar

Palais Namaskar

Voilà un long weekend où j’ai redécouvert Marrakech, ses différentes facettes, qui font d’elle une ville incontournable où l’on trouve ce qu’on veut : du typique pour une immersion totale ou du très moderne, pour se sentir comme à la maison tout en se dépaysant quand même un peu…

Sur beaucoup de blogs, j’ai lu que la ville avait bien évolué, que tout changeait très vite. Je m’attendais donc à redécouvrir Marrakech. Pour moi, rien n’a changé. La misère qui côtoie la richesse est toujours bien présente et me choque toujours autant. Parfois, nous avions le sentiment d’être des billets de banque sur pattes, juste parce que nous étions des occidentaux. Mais c’est aussi ça Marrakech. Ville de contraste où l’histoire se mêle à la modernité, où tous n’évoluent pas de la même façon. À Paris ou dans les autres villes, les quartiers populaires et les quartiers aisés sont généralement bien définis et éloignés les uns des autres. Ici, la richesse et la pauvreté se retrouvent face à face, et la différence se veut perturbante…

 

Découvrez 25 choses à faire et à voir à Marrakech

 

 

– DR © Guilhem Cadoret & Katia Fache –

Publicités

2 réflexions sur “3 jours à Marrakech

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s